Savez-vous que l’on compte un plus grand nombre de divorcés que de veufs parmi les personnes de 50ans et plus? Qu’est-ce qui explique ce phénomène? Une bonne santé et des relations de couple houleuses chez les plus jeunes d’entre eux.

En 2008, selon l’Institut de la statistique du Québec, près de 29% des personnes qui ont divorcé dans l’année étaient âgées de 50ans ou plus[1]. En 2011, selon StatistiqueCanada, 21,6% des femmes et 18,9% des hommes séparés ou divorcés étaientà la fin de la cinquantaine, comparativement à 6,9% des femmes et 6,2% des hommes en 1981[2]. Le divorce chez les personnes proches de la retraite ou à la retraite est donc un véritable phénomène de société avec des conséquences financières non négligeables. En effet, cette décision a un coût, parfois exorbitant, de même qu’un impact non négligeable sur la planification de la retraite.

Puisque le divorce implique la division du patrimoine familial amassé durant les années de mariage, notamment les résidences et les meubles à l’usage de la famille, les automobiles utilisées pour les déplacements de la famille, de même que les droits accumulés durant le mariage dans les régimes de retraite, cela peut parfois signifier devoir reconstruire sa vie à partir d’actifs réduits. Le divorce pourrait donc avoir un impact majeur sur leur style de vie. De plus, cette tendance vient bousculer les planifications financières basées sur les deux membres du couple puisqu’il faut reconsidérer la situation au point de vue individuel. Cela peut engendrer une pression supplémentaire sur les finances personnelles et amener à des prises de décision délicates.

Dans ce contexte, vos clients seront heureux de pouvoir compter sur une personne de confiance pour prendre les bonnes décisions, à la fois pour tirer le meilleur parti de leurs actifs subsistants et pour mettre en place un plan financier adapté à leur nouvelle réalité.

Voici quelques conseils à donner à vos clients qui divorcent:

Obtenir des conseils juridiques– Lors d’un divorce, le partage des régimes de retraite et des REER est un élément à ne pas négliger qui peut s’avérer fort complexe, notamment parce qu’il peut y avoir autant de situations qu’il y a de régimes. Il serait donc sage d’encourager vos clients à obtenir l’avis d’un conseiller juridique avant de prendre une décision.

Connaître sa situation financière– En tant que conseiller, vous pouvez inciter dès maintenant vos clients mariés, unis civilement, de même que ceux vivant en union de fait, à dresser leur portrait financier individuel, qui reflétera la réalité de chacun d’eux. Il est primordial de savoir gérer son budget, de comprendre où va son argent et d’où il provient, question de bien connaître ses moyens personnels. Ainsi, vos clients risquent moins de se retrouver pris au dépourvu si un jour ils devaient faire d’autres choix de vie.

Réduire ses dépenses– Un autre conseil pourrait être de faire en sorte de dépenser moins. Par exemple, choisir un chez-soi plus petit, un véhicule moins énergivore ou encore, prendre des vacances moins longues.

Reporter sa retraite– Au lieu de prendre leur retraite comme prévu initialement, certains clients auraient peut-être avantage à prolonger leur vie active. Selon leur situation, ils pourraient continuer à travailler à temps plein ou considérer d’autres options, comme le travail à temps partiel ou, pourquoi pas, le travail saisonnier.

Faire le bon choix de priorités– Certains pourraient avoir prévu des dépenses importantes pour d’autres personnes, comme, payer les études des petits-enfants ou le mariage des enfants. Or, en raison de la situation, peut-être que ces engagements passés ne sont plus aussi prioritaires aujourd’hui. Rappelez à vos clients que leur retraite pourrait durer trente ans, voire plus, et qu’ils pourraient devoir faire face à des imprévus liés notamment aux soins de santé et aux besoins de base. Se concentrer sur ses propres besoins est loin d’être égoïste; c’est plutôt s’assurer de ne pas devoir dépendre de sa famille plus tard.

En aidant vos clients à naviguer dans la réalité complexe d’un divorce ou d’une séparation à l’approche de la retraite, vous serez ainsi plus à même de les guider adéquatement vers l’atteinte de leurs objectifs si cette situation venait à se produire.

Pour en apprendre davantage sur la façon dont vous pouvez aider vos clients à planifier et à comprendre leurs besoins, rendez-vous sur sunlife.ca/monargentpourlavieconseiller.


[1] Institut de la statistique du Québec, Nombre de personnes qui ont divorcé dans l’année selon l’âge au moment du divorce, Québec, 2006-2008

[2] Anne Milan, État matrimonial : aperçu 2011. Rapport sur l’état de la population du Canada, 9juillet, 2013. Statistique Canada, publication no. 91-209-X. http://www.statcan.gc.ca/pub/91-209-x/2013001/article/11788-fra.htm