Récemment, le ministre des Finances BillMorneau a dévoilé le budget fédéral de 2018. Les mesures annoncées dans ce budget continuent de s’inscrire dans l’engagement du gouvernement à améliorer la situation de la classe moyenne au cours des prochaines années. Parmi les faits saillants de cette année, on remarquera les balbutiements d’un programme national d’assurance-médicaments ainsi que la création d’un comité consultatif dont le mandat est d’amorcer les discussions et de formuler des recommandations. Bien que cette annonce ait beaucoup retenu l’attention, d’autres aspects du budget peuvent revêtir un intérêt pour vous et vos clients.

Renseignements à communiquer à vos clients: Le budget fédéral bonifie le congé parental et amorce les discussions sur l’assurance-médicaments. Le budget démontre l’attention particulière que le gouvernement accorde à la promotion de la diversité des sexes et de l’inclusion. De fait, dans le budget, le gouvernement affirme que «chaque décision sur les mesures de dépenses et les mesures fiscales» a été prise en fonction de son outil d’analyse comparative entre les sexes. Voici quatre autres points susceptibles d’intéresser vos clients.

  • Imposition du revenu de placement passif. Le budget propose que les sociétés qui touchent un revenu de placement passif supérieur à 50000$ au cours d’une année voient progressivement baisser la proportion de leurs revenus admissibles au taux d’imposition des petites entreprises(fixé à 9% pour 2019). Le revenu admissible sera réduit de 5$ pour chaque dollar de revenu passif supérieur au plafond de 50000$. Les sociétés qui touchent un revenu passif de plus de 150000$ ne pourront pas bénéficier du taux d’imposition applicable aux petites entreprises. Ce changement devrait entrer en vigueur pour les années d’imposition ultérieures à 2018.
  • Équité salariale entre les sexes. Le budget propose un projet de loi qui prévoit l’équité salariale pour 1,2million de personnes employées dans les secteurs sous réglementation fédérale. Il inclut également un processus simplifié pour les employeurs, un échéancier et une surveillance indépendante de l’équité salariale. Peu de détails sur cette loi à venir sont connus, mais le gouvernement entend poursuivre ses consultations auprès des employeurs au cours des prochains mois.
  • Augmentation du financement offert aux femmes entrepreneures. Le gouvernement propose un certain nombre de mesures visant à aider les femmes entrepreneures dans le cadre d’un programme appelé Stratégie pour l’entrepreneuriat chez les femmes. Le budget propose de fournir un financement supplémentaire de 1,4milliard de dollars par l’intermédiaire de la Banque de développement du Canada au cours des trois prochaines années. Il envisage également d’augmenter le financement dont bénéficient les sociétés technologiques dirigées par des femmes– qui passerait ainsi de 70 à 200millions de dollars au cours des cinq prochaines années.
  • Bonification du soutien financier pour les parents. Le gouvernement propose d’affecter à une nouvelle Prestation parentale partagée d’assurance-emploi 1,2milliard de dollars sur cinqans à compter de

2018-2019 et 344,7millions de dollars par année par la suite. Grâce à cette prestation «à prendre ou à laisser», les parents qui acceptent de se partager le congé parental obtiendront des semaines de congé supplémentaires. Cette mesure incitative devrait être offerte à compter de juin2019.

Dans son discours au Parlement, le ministreMorneau s’est dit conscient que les entreprises «s’inquiétaient» des négociations difficiles sur le commerce et des changements apportés au régime d’imposition des États-Unis. Il a affirmé que le gouvernement «ferait preuve de vigilance afin de s’assurer que le Canada demeurerait le meilleur endroit au monde pour investir, créer des emplois et faire des affaires– et qu’il le ferait de façon responsable et minutieuse en laissant les données probantes, et non les émotions, orienter ses décisions».

Le point de vue d’un spécialiste

SadiqSAdatia, directeur principal des placements, Placements mondiaux SunLife, s’attend à plus de volatilité sur les marchés, mais affirme que ceci ne devrait pas effrayer les investisseurs disciplinés et les détourner de leur plan de retraite. «Même si les marchés deviennent plus agités, comme nous le prévoyons, ce n’est jamais une raison pour dévier d’un plan à long terme. Le succès dans les placements dépend en grande partie de la patience, de la discipline et d’une gestion rigoureuse des risques. Investir à long terme dans un portefeuille bien diversifié est une stratégie qui a résisté à l’épreuve du temps.»

À titre de conseiller digne de confiance, vous pouvez aider vos clients à comprendre leurs objectifs financiers et à formuler un plan de retraite qui les guidera au milieu des fluctuations du marché afin qu’ils puissent prendre leur retraite avec confiance.

Vous trouverez plus de détails sur le budget sur le site de Placements mondiaux SunLife et vous pouvez communiquer avec votre directeur des ventes à la Financière SunLife si vous avez des questions.