L’approche Mon argent pour la vie* repose sur cinq conversations essentielles axées sur les besoins qui vous permettront d’aider les clients à atteindre leurs objectifs financiers à chaque étape de leur vie. Dans la première partie de cette série, qui en compte cinq, nous nous pencherons sur les besoins qui sont à la base de toutes les autres conversations : les besoins liés aux frais de subsistance. 

Il faut se rendre à l’évidence : les frais de subsistance sont essentiels. Ils comprennent l’argent alloué aux premières nécessités comme le logement, la nourriture, les factures, l’habillement, les impôts, etc. Pour certains clients, ils peuvent aussi comprendre les frais d’adhésion à un club, le coût d’entretien d’une propriété ou les véhicules récréatifs.

Peu importe qu’ils travaillent ou qu’ils soient à la retraite, les clients doivent se munir d’un plan à toutes les étapes de leur vie pour couvrir leurs dépenses quotidiennes de base. Lorsqu’ils sont sur le marché du travail, une partie de leur revenu couvre ces dépenses, mais lorsqu’ils se préparent pour la retraite, ils doivent se demander si leur revenu de retraite le leur permettra. Leur priorité consiste à faire en sorte que les besoins liés aux frais de subsistance soient couverts; cela fait, ils sauront quel montant ils pourront consacrer à leurs besoins liés à la santé, au style de vie et à la croissance, à l’épargne, et à l’héritage.

Ceux qui bâtissent pour l’avenir :
Les personnes en début de carrière et les familles ayant de jeunes enfants.

Ceux qui se préparent à prendre leurretraite :
Les personnes qui prendront leur retraite dans 10 à 15 ans.

Retraités :
Les personnes qui prendront leur retraite au cours de la prochaine année, qui sont prêtes à convertir leur épargne-retraite en revenu ou qui sont déjà à la retraite.

LE COÛT DE LA VIE EST ÉLEVÉ

En 2013, la dépense moyenne des ménages canadiens était de 53 000 $ – et une moyenne de 45 000 $ pour les ménages québécois – pour couvrir leurs besoins de base, dont la nourriture, le logement, les dépenses courantes, l’ameublement, les vêtements, le transport, les soins personnels, les loisirs et l’éducation[1]. Sans oublier les impôts. Les gens d’ici sont très lourdement imposés : depuis 1961, leur facture fiscale a augmenté en moyenne de 147 %! Aujourd’hui, la famille moyenne dépense un pourcentage plus élevé de son revenu en impôts (42,1 %) qu’en articles de première nécessité (36,6 %)[2]. En raison de la hausse des taux d’imposition et d’inflation, on ne peut que s’attendre à voir le coût de la vie augmenter.

À mesure toutefois que les clients se constituent une base pour leur retraite et qu’ils se préparent en vue de cette étape de leur vie, une question demeure : auront-ils assez d’argent pour couvrir leurs besoins de base[3]?

  • Presque une personne sur trois craint d’épuiser son épargne de son vivant; 39 % n’en ont aucune idée, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’y ont pas pensé.
  • Lorsqu’elles s’imaginent à la retraite et vivre en fonction d’un revenu déterminé, les personnes qui sont sur le marché du travail ont deux fois et demie plus tendance à croire qu’elles épuiseront leur épargne de leur vivant que les personnes à la retraite.
  • En effet, 36 % craignent d’être à court d’argent, contre seulement 14 % des retraités.

L’endettement des Canadiens atteignant un sommet historique, les dettes personnelles compromettent les plans de retraite. Rien d’étonnant donc à ce que 34 % des gens affirment que leur principale priorité financière est le remboursement de leurs dettes[4].AMORCEZ LA CONVERSATION

Bonne nouvelle : quatre-vingt-seize pour cent des gens qui travaillent avec un conseiller disent qu’ils pourront couvrir leurs dépenses de base à la retraite[5]. En tant que conseiller digne de confiance, vous pouvez les aider à voir comment leurs dépenses de base s’accumuleront et à déterminer si leur revenu suffira à les couvrir.

Pour déterminer si le revenu d’un client sera suffisant :

  • Calculez d’abord ses dépenses de base mensuelles.
  • Soustrayez ensuite le montant de revenu mensuel garanti provenant du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada, de la Sécurité de la vieillesse, et de tout régime de retraite à prestations déterminées dont il pourrait bénéficier.
  • Si le revenu de base du client est insuffisant, vous devrez lui proposer des solutions pour faire en sorte que ses placements et son épargne lui procurent un revenu mensuel sûr, ou que ses dépenses diminuent, ou les deux. 

Une conversation sur les besoins de base avec les clients peut ouvrir la voie à d’autres conversations sur les besoins liés au style de vie et à la croissance, à la santé, à l’épargne et à l’héritage, et faire en sorte que les clients soient davantage portés à vous confier tout leur actif. Vous pourrez ainsi devenir leur conseiller digne de confiance, pour la vie – ce qui, en fin de compte, vous aidera à développer des affaires.

SOLUTIONS POUR COUVRIR LES BESOINS DE BASE

Nous savons que les besoins de base sont primordiaux, mais comment les clients peuvent-ils y faire face tout en maintenant le cap sur leurs objectifs? Plusieurs options sont offertes à chaque étape de la vie.

OBTENEZ DES CRÉDITS DE FORMATION CONTINUE (FC) EN SUIVANT LE COURS SUR LES BESOINS LIÉS AUX FRAIS DE SUBSISTANCE

Vous pouvez suivre le cours Mon argent pour la vie – Besoins liés aux frais de subsistance accessible dans le Centre de formation de la Financière Sun Life et obtenir des crédits de FC. Ce cours autodidactique d’une heure vous en apprendra davantage sur les sujets suivants :

  • importance de discuter avec les clients de leurs besoins de base à chaque étape de la vie et de les aider à planifier en conséquence;
  • points à aborder dans ce contexte;
  • façons dont vous pouvez aider les clients à couvrir leurs besoins.

En examinant le rôle que les solutions d’assurance-vie, d’assurance-santé et de gestion de patrimoine peuvent jouer à chaque étape de la vie, vous pourrez discuter plus facilement avec vos clients des solutions qui leur permettront de répondre à leurs besoins de base actuels et futurs.

Pour en savoir plus sur Mon argent pour la vie et les besoins de base, de même que sur les outils et ressources à votre disposition, visitez le site sunlife.ca/monargentpourlavieconseiller.

Mon argent pour la vie – l’approche personnalisée de la Financière Sun Life pour la planification de la vie financière et de la retraite – est un cadre de conversation pour aider les clients à parler de leurs objectifs à court et à long termes, et les amener à voir comment leurs besoins évolueront avec le temps. Combinée à une gamme d’outils et de ressources, cette approche peut vous aider à entamer avec eux des conversations en vue de leur présenter la combinaison de produits d’assurance-vie, d’assurance-santé et de gestion de patrimoine qui leur convient.

*L’approche personnalisée de la Financière Sun Life pour la planification de la vie financière et de la retraite.

Vous aimerez peut-être aussi :


[1] Statistique Canada. Dépenses moyennes des ménages, par province, CANSIM, tableau 203-0021 et n° 62F0026M au catalogue.
[2] The Fraser Institute. Taxes versus the Necessities of Life: The Canadian Consumer Tax Index, 2015 Edition, août 2015.
[3] Indice de report de la retraite Sun Life 2015.
[4] Rapport 2016 sur la retraite aujourd’hui de la Financière Sun Life.
[5] Indice de report de la retraite Sun Life 2015.