Sacs remplis d'argent
Photo : manley099 / iStock

L’activité économique générée par les régimes de pensions du secteur public canadiens permet de soutenir environ 900 000 emplois, dont 39 % sont occupés par des travailleurs de moins de 35 ans, et 55 000 entreprises au pays, ce qui représente 33,1 G$ en salaires annuels et 21,4 G$ en recettes fiscales, révèle une étude publiée par le Canadian Centre for Economic Analysis (CCEA).

Le rapport, intitulé Economic Benefits of Canadian Public Sector Pension Plans, calcule que chaque tranche de 10 $ de pension versée engrange 16,70 $ d’activité économique à l’échelle du Canada, pour une contribution totale de 82 G$ par année à l’économie du pays.

Chaque année, 49 G$ de pensions sont versés. Ainsi, 1,85 million d’infirmiers, enseignants, pompiers, conducteurs d’autobus, travailleurs sociaux, concierges et autres fonctionnaires retraités doivent leur sécurité de revenu à ces régimes, rapporte le CCEA.

Les sommes dépensées par les retraités des régimes de pensions du secteur public profitent aux différentes régions du Canada.

« Si les régimes de pensions du secteur public canadien ont été mis sur pied dans le but de procurer un revenu de retraite stable aux fonctionnaires, l’étude réalisée démontre que leurs répercussions sont bien plus vastes. Quatre millions de Canadiens de tous âges et dans toutes les régions bénéficient directement ou indirectement de l’activité économique générée par les opérations liées aux pensions et les dépenses effectuées par les retraités. Voilà qui témoigne de la valeur offerte par les régimes de pensions du secteur public en tant qu’atouts uniques du Canada en ce qui concerne le soutien des emplois, des foyers et des communautés », résume Derek Dobson, coprésident du Canadian Public Pension Leadership Council (CPPLC), qui a commandé le rapport.