Calculatrice et courbe de rendement.
Photo : filmfoto / 123RF

Les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont enregistré un rendement médian avant frais de gestion de -4,1 % au premier trimestre de l’année en cours.

C’est ce qui ressort de l’étude Univers de performance des fonds communs des gestionnaires de caisses de retraite publiée par Solutions Mieux-être LifeWorks.

Les marchés boursiers ont été secoués depuis janvier alors que seul l’indice d’actions canadiennes S&P/TSX composé a obtenu un rendement positif à 3,8 %.

L’indice des marchés mondiaux MSCI Monde a affiché un rendement de -6,2 % et l’indice d’actions américaines S&P 500 a obtenu un rendement de -6 %.

Quant à l’indice des marchés émergents, il a également reculé, pour obtenir un rendement de -8,0 %. Pour l’ensemble du marché obligataire canadien, le rendement a été de ‑7,0 %.

DES RÉSULTATS PLUS POSITIFS

« Malgré ces mauvais rendements, la situation financière des caisses de retraite s’est améliorée durant le trimestre, celle-ci profitant de la hausse des taux de rendements obligataires », affirme Jean Bergeron, associé, investissement et risques chez Solutions Mieux-être LifeWorks.

« Cette hausse a contribué à la diminution du passif de solvabilité et à l’amélioration de leur situation financière des caisses. Nous estimons que le ratio de solvabilité d’une caisse de retraite type a augmenté d’environ 1,3 % au cours du premier trimestre de 2022 », ajoute-t-il.

Durant cette période, les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont produit en moyenne un rendement supérieur à celui du portefeuille de référence.

Le rendement médian des gestionnaires (-4,1 %) a été supérieur de 0,6 % par rapport au rendement du portefeuille de référence (avec une répartition de 55 % en actions et de 45 % en titres à revenu fixe) utilisé par plusieurs caisses de retraite.

Le rendement médian des gestionnaires d’obligations (mandat Univers) est de -6,9 %, soit légèrement supérieur (0,1 %) à celui de l’indice de référence.

Quant aux indices d’obligations à court, moyen et long terme, ils ont obtenu des rendements de -3,0 %, -6,8 % et -11,7 % respectivement. L’indice d’obligations à rendement élevé a affiché un rendement de -3,1 %, alors que celui des obligations à rendement réel a été de -9,3 %.

ACTIONS CANADIENNES ET ÉTRANGÈRES

Les gestionnaires d’actions canadiennes ont produit un rendement médian de 3,0 %, soit 0,8 % inférieur à celui de l’indice S&P/TSX, qui s’établit à 3,8 %.

Pour leur part, l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX a gagné 8,4 %, l’indice complémentaire S&P/TSX pour les titres à moyenne capitalisation a enregistré une hausse de 5,2 % et l’indice S&P/TSX 60, qui correspond aux titres à grande capitalisation, a affiché un rendement de 3,5 %.

Les rendements médians des gestionnaires de fonds d’actions étrangères ainsi que les rendements des principaux indices s’établissent comme suit :

  • -6,9 % pour les actions américaines contre -6,0 % pour l’indice S&P 500 ($ CA);
  • -9,9 % pour les actions internationales contre -7,0 % pour l’indice MSCI EAEO ($ CA);
  • le rendement des actions mondiales est de -7,2 % contre -6,2 % pour l’indice MSCI Monde ($ CA);
  • -11,6 % pour les actions des marchés émergents contre -8,0 % pour l’indice MSCI marchés émergents ($ CA).

Par ailleurs, l’indice Dow Jones Crédit Suisse des fonds de couverture (anciennement CSFB/Tremont des fonds de couverture) a généré un rendement de 0,7 % ($ CA).

L’Univers de performance des fonds communs des gestionnaires de caisses de retraite regroupe environ 305 fonds communs gérés par près de 47 sociétés de gestion de placements (des gestionnaires d’envergure, des cabinets de gestion indépendants, des compagnies d’assurance, des fiducies et des institutions financières).