Les frais de gestion des placements dans les régimes de retraite aux États-Unis risquent d’être revus à la baisse au cours des deux prochaines années, selon une enquête menée par la société de conseil Callan citée dans Avantages.

En effet, près de la moitié (44 %) des promoteurs de ces régimes comptent réviser ou renégocier ces frais. Ainsi, plus du quart d’entre eux (27 %) voudraient réduire leurs frais de garde de valeurs et 17 % envisagent de diminuer les frais de gestion des placements. Pour ce sondage, Callan a interrogé les gestionnaires de194 régimes américains détenant un actif sous gestion total de plus de 975 milliards de dollars américains.

« Dans l’ensemble, les frais totaux moyens payés par les propriétaires d’actifs ont baissé pour la première fois dans l’histoire de l’enquête », indique Ivan Cliff, vice-président exécutif et directeur de la recherche à Callan.

Il attribue ces résultats au fait que les frais tendent à diminuer de manière continue dans la gestion active, tandis que la gestion passive est de plus en plus largement utilisée. « Cependant, les résultats globaux masquent les différences majeures qui existent toujours en fonction du type et de la taille des propriétaires d’actifs », ajoute-t-il.

Les grands régimes paient des frais plus élevés que les régimes moyens et presque aussi élevés que les petits régimes : 54 points de base comparativement à 56 points de base pour les petits régimes et 44 points de base pour les régimes moyens. Cela s’explique essentiellement parce que les grands régimes ont tendance à investir dans des catégories d’actif alternatives affichant des frais de gestion plus élevés.

LES RÉGIMES D’ENTREPRISES PAIENT MOINS DE FRAIS 

Ce sont les régimes d’entreprise qui ont payé les frais les plus bas (36 points de base), selon le sondage. La palme des frais les plus élevés revient aux régimes d’organismes à but non lucratif avec des frais de gestion moyens de 53 points de base.

Les frais moyens payés aux gestionnaires de fonds externes sont en baisse de deux points par rapport au à 2015, pour s’élever à 43 points de base. Les frais de gestion les plus élevés ont été payés par les grands régimes (52 points de base en moyenne). Les régimes moyens ont payé 40 points de base et les petits régimes 43 points de base.

Les frais moyens pour les services de garde de valeurs atteignent pour leur part quatre points de base. Ils sont cependant deux fois plus élevés pour les petits régimes (6 points de base) que pour les grands régimes (3 points de base).

Ces derniers peuvent ainsi réaliser plus facilement des économies d’échelle grâce à leur taille, explique Callan. De plus, les banques cherchent de plus en plus à devenir dépositaires de régimes de retraite de grande envergure afin d’augmenter leur part de marché. Ce remaniement du marché pourrait exercer une pression à la baisse sur les frais.