weerapat / 123RF

Un groupe d’experts formé par le gouvernement propose de lancer un programme de « superdéductions fiscales » pour inciter les Canadiens à choisir des produits soucieux du climat lorsque vient le temps d’épargner pour la retraite.

Le rapport présenté le 14 juin dernier au ministre des Finances, Bill Morneau, indique que le gouvernement devrait laisser les gens déduire plus de 100 % des cotisations de retraite placées dans des investissements tels que des obligations contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le groupe d’experts s’attend à ce que la déduction soit un incitatif pour les épargnants qui utilisent déjà la totalité de leurs droits de cotisation à leur régime enregistré ainsi qu’aux nombreux Canadiens qui ont des droits de cotisation inutilisés.

Ces idées s’inscrivent dans une vision plus large des changements réglementaires préconisés par le comité pour combiner les objectifs environnementaux du Canada et la croissance économique.

Les entreprises devraient être tenues de divulguer davantage d’informations sur les risques financiers que les changements climatiques posent à leurs résultats, et les régimes de retraite devraient montrer comment les problèmes liés au climat sont pris en compte dans leurs investissements.

Mais le groupe a précisé que le gouvernement devait définir un plan pour les prochaines décennies, décrivant les investissements nécessaires pour atteindre les objectifs en matière d’émissions et le coût d’une taxe sur le carbone pour les années à venir, afin que les entreprises et les investisseurs soient prévenus.