Photo : sima / 123RF

Bon nombre d’Américains de plus de 65 ans sont toujours actifs sur le marché du travail, alors que de ce côté-ci de la frontière, les Canadiens envisagent de plus en plus de travailler au-delà de 65 ans. Parfois par choix, mais souvent par nécessité.

Aux États-Unis, le taux d’activité des personnes âgées de 75 ans et plus est passé de 5,3 % en 2000 à 8,3 % en 2017. Dans le même temps, celui des 80 ans et plus est passé de 3,2 % à 6 %, selon le bureau des statistiques américaines, rapporte l’Agence France-Presse.

Engagés comme vendeurs de vêtements ou caissiers dans des supermarchés, ces travailleurs sont souvent à la recherche d’un emploi qui offre un bonne assurance de soins de santé. Car dans un pays où les frais médicaux peuvent atteindre des dizaines de milliers de dollars par année, de généreux avantages sociaux à un âge avancé, ça n’a pas de prix.

Bien que plusieurs personnes âgées, souvent hautement scolarisées, prolongent leur carrière parce qu’elles en ont envie, d’autres moins qualifiées sont contraintes d’accepter des emplois éreintants pour subvenir à leurs besoins.

Lire la suite sur Avantages.ca