Jeu d'échecs
Photo : Diego Vito Cervo / 123RF

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) propose l’implantation de mesures financières et fiscales, notamment le report de l’âge de la retraite au Canada, afin de réduire les effets de la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement dans la province.

Rédigé par EY à la demande de la FCCQ, le rapport Les travailleurs expérimentés : un potentiel sous-exploité, publié mercredi, contient de nombreuses idées pour inciter les employés à prolonger leur carrière.

Le rapport propose notamment aux gouvernements d’envisager « de repousser l’âge de la retraite afin que le Québec s’arrime aux autres pays membres de l’OCDE », ajoutant que la majorité des pays préconise l’âge de 67 ans.

La FCCQ voudrait également repousser graduellement l’âge d’admissibilité à la rente anticipée du Régime de rentes du Québec de façon à bonifier la rente demandée à 65 ans. Le rapport suggère néanmoins de prévoir une « solution de rechange » aux travailleurs de 60 ans qui sont en difficulté et qui pourraient être désavantagés par les ajustements à la retraite anticipée.

Lire la suite sur Avantages.ca.