L’Institut québécois de planification financière (IQPF) attend beaucoup de sa nouvelle campagne d’interpellation d’un jeune public récemment lancée sur les médias sociaux, rapporte l’IQPF dans son dernier bulletin.

Lancée le 26 août, cette offensive de charme ayant pour thème Avoir du succès, c’est dans mes plans! vise à informer les étudiants des multiples facettes du métier de Pl. Fin. afin d’attirer la relève. Outre une campagne vidéo, elle comprend une série de panneaux publicitaires qui seront affichés durant toute la session sur 10 campus universitaires, ainsi que dans des lieux publics, comme les restobars et les centres récréatifs.

« Tu sais compter? Tu veux faire une différence positive dans la vie financière des gens? Tu veux plus de succès dans ta carrière? L’IQPF a un bon plan pour toi. Devenir planificateur financier diplômé, c’est beaucoup plus que de posséder un titre. Ça permet de développer tes aptitudes relationnelles, additionner les compétences dans des champs d’expertise pertinents et ajouter une crédibilité qui ouvre bien des portes », mentionne notamment la capsule vidéo élaborée par l’agence Zip.

PREMIERS RÉSULTATS « CONCLUANTS »

« Être diplômé de l’IQPF, c’est avoir plus de compétences et plus d’expertise reconnue, plus de crédibilité auprès des employeurs, plus d’autonomie et d’indépendance. Devenir Pl. Fin., ça multiplie les opportunités de carrière fructueuses. (…) En somme, ça te permet d’aider les gens à prendre les meilleures décisions à toutes les étapes clé de leur vie. Peu importe l’étape de ton cheminement académique, découvre comment compléter ta formation pour être un jour planificateur financier diplômé », indique encore la campagne promotionnelle.

L’IQPF qualifie les premiers résultats de cette opération médiatique de « concluants », avec plus de 92 000 personnes rejointes en date du 9 septembre, ainsi que plus de 60 000 visionnements de la capsule et 534 clics générés sur son portail informatif. Ces données représentent « l’équivalent de 320 000 paires d’yeux » qui ont déjà pu visionner la capsule, souligne l’Institut, qui précise que la campagne prendra fin le 24 septembre.

Cette campagne qui vise les jeunes générations n’est pas la première à avoir été lancée par l’Institut, et celui-ci rappelle que promouvoir la carrière de planificateur financier fait d’ailleurs partie de ses enjeux stratégiques.

En février 2017, l’organisme avait déjà organisé une campagne de notoriété dans plusieurs universités de la province. Intitulée Pas mal comme job! son objectif était alors de promouvoir la profession de planificateur financier et de préparer la relève.

DÉMYSTIFIER LA PROFESSION

Comme en attestait son visuel, l’opération était axée autour de jeunes ne se conformant pas forcément à l’idée qu’on se fait habituellement d’un Pl. Fin.

« Le choix de l’image vise à attirer le regard et à susciter l’intérêt. On veut bâtir la notoriété de la profession auprès d’une clientèle plus jeune », insistait alors l’IQPF, qui avait chargé l’agence Zip de créer des outils capables de « démystifier cette profession en demande ».

En mai 2017, puis en novembre 2018, l’Institut avait également mis sur pied des campagnes destinées à promouvoir le rôle des Pl. Fin. dans la (bonne) gestion des finances personnelles des Québécois.

Au printemps 2017, une publicité diffusée sur les ondes de la radio 98,5 FM invitait ainsi les auditeurs à consulter un planificateur avant de décider quoi faire avec les remboursements d’impôt qu’ils venaient de recevoir. Le contenu du message publicitaire était bref, mais se voulait pédagogique :

« Vous avez obtenu un retour d’impôt cette année? Bonne nouvelle! Mais que faire avec cet argent? Vous gâter… oui, vous l’avez bien mérité!!! À bien y penser, vous pourriez peut-être cotiser à votre REER? Il y a aussi l’hypothèque à payer, et le solde de la carte de crédit qui est trop élevé… Ouin… Avant de décider, prenez le temps de tout analyser, et faites-vous épauler par un vrai professionnel (…) qui vous aidera à prendre les meilleures décisions. »

Enfin, à l’automne 2018, l’IQPF avait lancé une campagne destinée à « parler d’argent » aux consommateurs et à faire en sorte que ceux-ci soient « dans une meilleure forme financière ».

Intitulée Ça va bien aller, cette initiative avait pour but de « sensibiliser les Québécois aux sentiments qu’ils peuvent vivre face à l’argent et aux conséquences de ces sentiments sur leur processus de décision ». Mettant en vedette un aspirant « Monsieur Muscle » tour à tour angoissé, confiant et dans le déni face au programme de mise en forme qu’il débute, cette publicité diffusée à la télévision et sur les plateformes de Radio-Canada, de même que dans les réseaux sociaux, avait remporté un bon succès auprès du public.