Femme ayant l'air découragée à la vue de son portefeuille vide, ses cartes de crédit et de la petite monnaie.
Photo : Doucefleur / iStock

Perte d’emploi, problème de santé, dépenses imprévues, investissements risqués, inflation… De multiples raisons peuvent nous entraîner vers l’endettement. Arrive un certain moment où il faut s’occuper de ses dettes qui s’accumulent, comme le souligne un article de Les Affaires.

La première étape, c’est de bien évaluer la situation pour avoir un tableau d’ensemble, un exercice que vous pouvez faire seul ou accompagné d’un planificateur financier.

ATTENTION AUX ACHATS À CRÉDIT

Il faut aussi faire la différence entre les bonnes et les mauvaises dettes. Par exemple, les achats sur cartes de crédit et les emprunts à intérêt sont les pires dettes, selon Jason Heath, planificateur financier à Objective Financial Partners.

Il conseille de s’attaquer en premier aux dettes persistantes sur cartes de crédit qui ont habituellement des taux de financement à deux chiffres.

Selon lui, il est rare de posséder un bien qui ne fera que perdre de la valeur. L’achat d’une habitation est habituellement considéré comme une bonne dette puisque l’investissement prend de la valeur au fil des années.

À considérer : sur de nombreuses « bonnes dettes », les intérêts peuvent être déductibles d’impôts. C’est le cas d’une dette pour acheter un bien locatif, d’une somme contractée à des fins professionnelles, ou d’un emprunt destiné à acheter des placements non enregistrés éligibles, précise M. Heath.

Il n’en reste pas moins qu’une bonne dette peut s’avérer mauvaise si l’on peine à la rembourser ou si l’utilisation des fonds n’est pas bonne à long terme.

UN CALCUL UTILE

Comment s’assurer que la dette sera gérable ? Acheter au meilleur prix possible avec un taux d’intérêt le plus bas possible est déjà un bon début. Il faudrait aussi calculer le pourcentage de votre revenu qui sera consacré aux dettes, à commencer par le coût de l’hypothèque — qui ne devrait pas dépasser entre 39 % et 44 % de vos revenus — plus tous les paiements d’emprunt mensuels (remboursement de cartes et de lignes de crédit). Pour obtenir votre ratio total d’amortissement de la dette, il suffit de prendre ce total, de le multiplier par 100 et de le diviser par votre revenu brut.

Même si ce ratio n’est pas parfait, il aidera à avoir un portrait de la situation et à bien réfléchir avant de s’endetter.

Quand les taux d’intérêt sont bas comme actuellement, c’est le bon moment pour consolider ses dettes avec un emprunt ou une ligne de crédit. C’est aussi le moment de refinancer son hypothèque.