Édifice de la Banque du Canada à Ottawa.
Photo : Taxiarchos228 / Wikimedia Commons

La Banque du Canada (BdC) a annoncé mardi qu’elle mettrait fin à plusieurs programmes de soutien mis en place pour la pandémie, qui visaient à maintenir la liquidité des marchés, estimant que son travail était accompli étant donné l’amélioration des conditions du marché.

Dans un discours prononcé mardi, le sous-gouverneur de la banque centrale Toni Gravelle a affirmé que la banque suspendrait ou interromprait ces programmes à partir du début avril, puis jusqu’en mai.

M. Gravelle a souligné que la banque pouvait prendre ces mesures maintenant parce que les sociétés et les gouvernements provinciaux pouvaient « accéder librement à des marchés d’emprunt pleinement fonctionnels ».

Le sous-gouverneur a ajouté que les écarts de crédit pour la plupart de ces emprunteurs sont égaux ou inférieurs aux niveaux d’avant la pandémie, ce qui lui a permis de conclure que « ces mécanismes exceptionnels ne sont donc clairement plus nécessaires ».

Les détails de chaque opération menée dans le cadre des programmes d’achat d’actifs arrivant à échéance et des mécanismes et programmes auxquels la banque centrale a mis fin seront rendus publics à la fin juin.

La Banque du Canada avait annoncé qu’elle ajusterait ses programmes de soutien à la pandémie selon les conditions, et son annonce de mardi constitue un autre signal que l’économie fonctionne mieux que prévu.