La peur du coronavirus
Photo : nito100 / istockphoto

En raison de la pandémie de coronavirus, Fondaction et Desjardins ont annoncé vendredi certaines modifications de leurs activités.

Gestionnaire de quelque 2,4 milliards de dollars provenant de l’épargne-retraite recueillie auprès de plus de 175 000 actionnaires, le fonds indique qu’il va renforcer son accompagnement auprès des entreprises de son portefeuille afin de « les aider à faire face aux défis qu’elles rencontrent ». Ainsi, il a décidé de reporter, pour une période de trois mois, le paiement des prêts, capital et intérêts pour l’ensemble des entreprises qu’elle finance directement.

Selon le fonds, cette mesure permettra à plus de 200 petites et moyennes entreprises québécoises de disposer de liquidités accrues, parmi les plus de 1 200 PME qu’il soutient déjà.

DE L’AIDE POUR TRAVERSER LA CRISE

Fondaction souligne par ailleurs que tous les dossiers d’investissement en cours ainsi que les nouveaux dossiers « continueront d’être traités en déployant les meilleurs efforts ». Et il ajoute ne pas avoir prévu de réévaluer les transactions ayant déjà reçu un feu vert, qui iront donc de l’avant. « La pression a rapidement augmenté sur les entreprises, elles font face à toutes sortes d’enjeux. Si nous pouvons leur faciliter la vie pour traverser la crise, nous allons le faire. C’est dans de telles circonstances qu’il ne faut pas perdre de vue la perspective à long terme, celle de bâtir une économie durable », indique Geneviève Morin, présidente-directrice générale du fonds.

Grâce à son portefeuille d’investissements et de placements « équilibré et très diversifié », Fondaction est « bien positionné pour traverser la crise éventuelle et contribuer à soutenir l’économie, avec ses partenaires », conclut la dirigeante.

De son côté, Desjardins annonce qu’il a décidé de revoir la formule de ses assemblées générales annuelles et demandé à ses caisses de reporter leurs assemblées. Dans la foulée des recommandations des autorités gouvernementales, le Mouvement a mis en place « plusieurs mesures préventives » au cours des derniers jours, notamment l’annulation des grands rassemblements publics. « Comme organisation et employeur responsable, Desjardins place la santé et la sécurité des employés, des administrateurs, des membres et des clients au sommet de ses priorités », rappelle la coopérative financière dans un communiqué.

UNE ASSEMBLÉE EN MODE VIRTUELLE

Pour contribuer à l’effort général destiné à enrayer la progression du virus, le conseil d’administration de la Fédération a notamment décidé de modifier la formule de ses assemblées générales annuelles (AGA) de 2020. Ainsi, la portion statutaire des AGA se tiendra cette année en mode virtuel le samedi 28 mars pour satisfaire aux exigences réglementaires. Le Mouvement rappelle au passage qu’il avait déjà éprouvé cette formule dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire à l’automne 2018.

De même, les élections des membres du conseil d’administration et du conseil d’éthique et de déontologie seront reportées à l’automne, en marge du 24e congrès du Mouvement. Par conséquent, les membres sortants de charge de ces deux instances demeurent en fonction jusqu’à cet événement. Enfin, le conseil d’administration de la Fédération indique avoir « enjoint à toutes les caisses d’emboîter le pas en déplaçant la tenue de leurs assemblées annuelles à une date ultérieure ». Par conséquent, précise-t-il, le versement de la ristourne sera reporté « en raison des différents aspects légaux qui l’entourent », mais il sera bel et bien effectué cette année.

« Nous sommes conscients des répercussions de cette décision, mais je considère que nous avons le devoir de prioriser la santé publique à nos mécanismes de gouvernance interne » souligne dans le communiqué Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement.