Photo : iStockphoto/Morsa Images

Le télétravail tend à augmenter le déséquilibre dans la répartition des tâches familiales dans les couples, constate une étude du Science Daily.

Dans les couples où mari et femme occupent une activité rémunérée, le travail à domicile semble clairement plus avantageux pour le mari que pour l’épouse, révèlent deux études menées auprès de travailleurs en Chine et en Corée du Sud, reprises par Avantages.

Ainsi, si les deux membres du couple travaillent depuis la maison, le partage des tâches familiales est clairement au désavantage de la femme. Ce désavantage est encore plus frappant que lorsque les deux exercent leur emploi auprès de leurs employeurs respectifs.

Quand les femmes travaillent depuis la maison, les maris ont tendance à davantage leur laisser la responsabilité des tâches ménagères.

La situation s’inverse lorsque le mari est en télétravail, mais que la femme exerce son emploi au bureau. Toutefois, les femmes qui occupent un emploi qui les éloigne de chez elles se sentent coupables de ne pas avoir accompli de tâches ménagères ou de ne pas avoir passé davantage de temps avec leur famille.

En résumé, si le mari télétravaille, mais que la femme est au bureau, le partage des tâches familiales est plus équilibré, mais la femme se sent coupable. Mais si la femme télétravaille, à ce moment-là, le partage des tâches se déséquilibre totalement en sa défaveur, que le mari travaille de la maison ou du bureau.

Ce déséquilibre tend à se transformer en conflit lorsque les règles de télétravail sont plus floues, appuie encore Avantages en conclusion de son article.