Édifice de la Banque du Canada à Ottawa.
Photo : Taxiarchos228 / Wikimedia Commons

La Banque du Canada a procédé mercredi à une forte hausse de son taux d’intérêt directeur pour un deuxième mois consécutif, alors qu’elle s’attend à ce que l’inflation reste particulièrement élevée pour le reste de l’année.

La banque centrale a relevé son taux directeur d’un demi-point de pourcentage pour le porter à 1,5 %, et a prévenu qu’elle devrait le hausser encore davantage pour freiner l’inflation.

L’invasion russe de l’Ukraine, les confinements contre la COVID-19 de la Chine et la congestion des chaînes d’approvisionnement alimentent la hausse des prix de l’énergie et des aliments, a expliqué la Banque du Canada.

Selon elle, ces pressions mondiales, ainsi qu’un faible taux de chômage au pays, vont vraisemblablement faire grimper l’inflation au-dessus du niveau de 5,8 % qu’elle avait prédit pour la première moitié de 2022.

La banque centrale avait augmenté son taux directeur d’un demi-point de pourcentage en avril, pour le porter à 1,0 %. Il s’agissait alors de sa plus forte hausse en 22 ans, et celle-ci faisait suite à une hausse d’un quart de point opérée en mars.

C’est la première fois que la Banque du Canada impose deux hausses consécutives d’un demi-point de pourcentage à son taux directeur depuis qu’elle a commencé à faire ces annonces à des dates fixes, il y a plus de 20 ans.