Photo : Vectorios2016 / istockphoto

La récession qui frappe le Canada pourrait durer moins d’un an, mais l’économie mettra davantage de temps à se remettre qu’aux États-Unis.

L’économie canadienne ne s’installera pas dans une récession prolongée. Le recul de l’activité économique durera moins d’une année au Canada, croient 60 % des analystes financiers agréés (CFA) membres de CFA Montréal, sondés par l’association.

Parmi les pessimistes, le quart des CFA estiment que la récession frappera entre 12 et 18 mois au Canada.

Mais même si le scénario le plus optimiste se réalise, l’économie canadienne ne se remettra pas avant celle des États-Unis. C’est ce qu’indique un rapport du cabinet comptable RSM Canada.

L’économie de nos voisins du Sud devrait en effet suivre une courbe en « V », avec une reprise aussi rapide que l’arrêt a été brutal. Au Canada, la reprise ressemblera davantage à un « U », indique la firme.

Le Canada a pris des mesures radicales pour protéger sa population, rendant la reprise plus longue à obtenir. Aussi, les ménages canadiens sont plus endettés que leurs voisins américains : le taux d’endettement de 102 % des premiers devance largement celui (76 %) des seconds. La baisse des taux d’intérêt n’empêcherait pas cet endettement de s’aggraver, afin de faire face aux dépenses à court terme.

La croissance économique canadienne avait déjà commencé à ralentir en 2019 en raison des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. Et la chute de la demande pétrolière mondiale réduit encore les exportations canadiennes.

Enfin, RSM pointe les mesures de secours prises par Ottawa, de l’ordre de 3 % du produit intérieur brut (PIB), bien inférieures aux 10 % injectés par Washington dans son économie.

Toutes ces raisons expliquent que la reprise se fera attendre plus longtemps ici qu’aux États-Unis, affirme RSM.