Dans les marchés d’actions américains, beaucoup de titres de qualité ont atteint des sommets de prix historiques. Les bonnes occasions se trouvent plutôt dans les secteurs de nature cyclique ou volatile, estime Peter Hardy, gestionnaire de portefeuille pour American Century Investments.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Les titres plus stables et à faible volatilité ont vu leurs prix tirés vers le haut. Pour nous accommoder de cette situation, nous avons investi dans des secteurs plus cycliques ou volatiles, tout en choisissant des titres à faible volatilité », explique Peter Hardy.

Cette année, il a choisi de surpondérer l’énergie et de sous-pondérer les services d’utilité publique.

« [Ces derniers] ont surperformé en début d’année, notamment avec des événements comme l’acquisition de Westar par Great Plains Energy, deux entreprises de distributions d’électricité. Le secteur était devenu trop pondéré dans notre portefeuille, il fallait rééquilibrer », dit Peter Hardy.

« Nous avons ajouté des actifs dans le domaine des services liés à l’industrie pétrolière. Un bon exemple est Schlumberger, dont les profits sont soumis à des dépressions cycliques, et qui offre un dividende autour de 2,5 %. »