Les fonds de placement immobilier (FPI) américains ont perdu en valeur depuis l’été, malgré de solides promesses de rendements futurs. Conclusion : c’est le moment d’investir, estime Chip McKinley, gestionnaire de portefeuille chez Cohen & Steers à New York.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« La perte de valeur des FPI depuis deux mois est un phénomène mondial, mais elle a été particulièrement marquée aux États-Unis. Cela est dû aux gains qu’ils avaient réalisés depuis l’hiver dernier; leur valeur élevée les a rendus sensibles aux craintes des investisseurs lorsque ceux-ci ont commencé à se méfier des marchés de capitaux », dit Chip McKinley.

En fait, cette chute a ramené les FPI à une valeur attrayante, selon l’expert.

« Historiquement, à chaque fois que le marché s’attend à des hausses de taux d’intérêt, cela fait baisser les FPI, mais si on assiste en même temps à une tendance inflationniste et à des perspectives de croissance positive, alors on a une belle occasion d’achat », poursuit-il.

Sa théorie : qui dit inflation dit hausse des prix, et donc des loyers qui soutiennent le rendement des FPI.

« Il va falloir attendre plusieurs mois ou trimestres avant que les entreprises immobilières puissent capturer les bénéfices de l’inflation sous forme de hausse de loyers. Les investisseurs doivent donc saisir les bonnes occasions avant que cela se produise. Nous comptons bien en profiter pour accroître notre pondération de titres américains dans notre portefeuille immobilier mondial », dit Chip McKinley.

Hors des États-Unis, le gestionnaire s’est surtout concentré sur des régions qui conjuguent une bonne croissance, une politique monétaire attrayante, et une bonne dynamique de l’offre et de la demande.

« C’est le cas en Allemagne, au Royaume-Uni, au Japon et en Australie : la demande pour les espaces de bureaux est en hausse, tandis que l’offre ne bouge pas, dans un contexte de politique monétaire accommodante. Beaucoup d’investisseurs n’ont pas vu ces signes. »