En août dernier, le produit intérieur brut réel a continué d’obtenir des résultats en dents de scie, comme depuis décembre2007. Il a diminué de0,3%, après une hausse de 0,7% de juillet. Les secteurs de l’énergie, du commerce de gros et de la fabrication ont tous chuté. En contrepartie, le secteur de l’hébergement et des services de restauration, ainsi que le secteur public ont progressé.

La production du secteur de l’énergie a reculé de0,5% en août (après une hausse de 2,7% en juillet) en raison de la diminution des activités d’extraction de pétrole et de gaz naturel, ainsi que de l’industrie du transport du gaz naturel par gazoduc. De plus, les services relatifs à l’extraction de pétrole et de gaz ont progressé de façon marquée. La production des raffineries, elle, a perdu 4,5%.

Le secteur de la fabrication a baissé de1,1%, annulant la croissance de juillet. Le repli s’est généralisé avec une dégringolade de18des21grands groupes. Industries des produits en bois, des produits en plastique et en caoutchouc, des machines, de la fabrication de produits métalliques et du matériel de transport ont subi d’importantes baisses. L’industrie de la première transformation des métaux a obtenu le plus fort gain.

Le secteur de la construction s’est replié de0,3% en août, en partie en raison de la chute de la construction de bâtiments résidentiels et non résidentiels, ainsi que des travaux de génie et de réparation. Par ailleurs, les activités des agents et des courtiers immobiliers ont diminué de2,9%, le marché de la revente de maisons ayant continué de faiblir après un sommet à l’été2007.