Entre 2004 et 2006, Gaby Cournoyer et David Allaire ont recueilli près de 2,5millions de dollars auprès d’une soixantaine d’investisseurs sans être inscrits à titre de courtiers en valeurs et sans détenir de prospectus visés par l’Autorité des marchés financiers(AMF).

Résultat: ils font face à 100 chefs d’accusation pour avoir contrevenu à la Loi sur les valeurs mobilières et sont passibles d’amendes totalisant 647000$. Gaby Cournoyer est l’individu le plus visé. L’AMF a déposé 69chefs d’accusation contre lui. Elle réclame des amendes de 393000$, plus une peine d’emprisonnement «aux motifs de l’exemplarité, des pertes importantes subies par les investisseurs et de l’utilisation grossièrement négligente des fonds recueillis». David Allaire s’en tire un peu mieux. Il doit répondre à 31chefs d’accusation, pour un total de 254000$ d’amendes.

Ces deux individus écumaient le marché par le truchement du Groupe Financier Fides et de la Fiducie Fides.

Le 14juin2006, le Bureau de décision et révision en valeurs mobilières ordonnait le blocage des fonds du Groupe financier Fides, de la Fiducie Fides et de la société 9166-6198 Québec inc. Il leur interdisait également de négocier des valeurs. L’ordonnance de blocage a été prolongée le 6septembre et le 5décembre2006, ainsi que le 8mars2007.