Photo : lightfieldstudios / 123RF

Une large majorité de parents canadiens croient que la tendance à moins utiliser l’argent comptant peut avoir des effets négatifs sur les jeunes.

Un sondage réalisé pour la Banque TD indique que 80 % des parents craignent de telles conséquences négatives.

Les adultes s’inquiètent en priorité (58 %) qu’il soit ainsi plus facile pour les enfants de dépenser de l’argent. Aussi, leur progéniture pourrait être moins consciente des conséquences de trop dépenser (49 %). Ils redoutent en outre que les jeunes rencontrent davantage de difficultés à apprendre la valeur de l’argent (46 %).

INQUIETS MAIS RESPONSABLES

Les parents canadiens sont conscients de leur responsabilité, puisqu’ils sont 91 % à estimer que c’est à eux de montrer à leurs enfants comment effectuer des paiements numériques de manière responsable.

L’absence de conversation entre les parents et les enfants fait craindre aux adultes que la jeune génération cède à la tentation de faire des achats compulsifs, mais aussi qu’ils n’aient pas conscience de l’importance d’épargner.

Parallèlement, une bonne majorité des parents sondés (68 %) reconnaissent que leurs enfants sont autant, voire plus à l’aise de faire un paiement numérique que de manipuler l’argent comptant.

Au Québec, l’argent liquide est utilisé pour 40 % des transactions, soit 20 % de la valeur des paiements dans les commerces de détail, selon Paiements Canada.

« Que ce soit pour accéder à un jeu intégré à une application mobile sur une tablette ou pour télécharger de la musique à partir d’un site de partage, les enfants comprennent dès un jeune âge comment faire des paiements numériques en voyant les habitudes de paiement de leurs parents, souvent sans même réaliser ce que cela veut dire », pointe Émile Khayat, directeur régional principal, Gestion de patrimoine TD Planification financière.