Les fraudeurs utilisent de plus en plus l’IA

Par La Presse Canadienne | 16 novembre 2023 | Dernière mise à jour le novembre 15, 2023
2 minutes de lecture
Photo : Brian Jackson / 123RF

Une entreprise spécialisée dans la détection des appels téléphoniques indésirables s’attend à ce que l’intelligence artificielle (IA) générative change radicalement la façon dont les destinataires des appels sont ciblés, y compris la possibilité pour les fraudeurs d’adapter leurs attaques à des personnes spécifiques.

Selon Jonathan Nelson, directeur de la gestion des produits chez Hiya, une entreprise de Seattle, les entreprises de télécommunications canadiennes et leurs clients devraient se méfier d’un probable afflux d’appels utilisant l’IA pour tromper leurs cibles au cours des prochaines années.

Cela pourrait inclure une augmentation de la parole pour supprimer l’accent d’un escroc, une automatisation pour remplacer le rôle d’un fraudeur humain par celui d’un robot et le recours à une technologie qui peut fréquemment modifier les scripts d’appels indésirables, les rendant moins reconnaissables par le destinataire.

Jonathan Nelson a également mis en garde contre la technologie de clonage vocal qui, associée à l’automatisation pour imiter un humain, donne un résultat sonore identique à la voix d’une personne précise connue du destinataire de l’appel.

Jonathan Nelson s’est adressé mercredi aux joueurs de l’industrie canadienne des télécommunications, dans le cadre de la dernière journée du Sommet canadien des télécommunications, à Toronto.

Le Centre antifraude du Canada affirme qu’on dénombrait plus de 32 000 rapports de fraude au service de police national en date du 30 juin de cette année, et qu’un total de 283,5 millions de dollars avaient été perdus à cause de la fraude au cours de cette période.

Abonnez-vous à nos infolettres

Les abonnés reçoivent des articles sur l’actualité financière du Québec et du contenu exclusif.

La Presse Canadienne