Photo : Ioulia Bolchakova / 123RF

Les fêtes de fin d’année sont synonymes de cadeaux pour beaucoup, mais aussi de nouvel endettement…

Quelque 79% d’Américains disent se sentir stressés à l’idée de s’endetter pour Noël, indiquait un sondage réalisé l’an passé par Credit Karma. Et effectivement, un Américain sur cinq s’endette pour les fêtes de fin d’année.

Au lieu de se laisser entraîner par des achats émotionnels qui génèrent des dettes, mieux vaut se préparer dès maintenant à passer Noël avec un budget équilibré.

QUELLE PRIORITÉ POUR LES FÊTES?

La première question à se poser n’est pas de savoir la date du Vendredi fou ou du Mégasolde d’avant Noël mais de se demander ce qui important lors de cette période, pointe l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) de l’Est de Montréal. Est-ce de partager un repas en famille? De rire et de chanter? Même si pour certains, les cadeaux sont importants, il est peut-être possible de réduire le nombre de cadeaux offerts. Cela diminuera d’autant la pression sur les finances de chacun.

Même pour une période chargée d’émotions comme celle-ci, il est important de fixer une limite à son budget. Et ce budget doit entrer dans la capacité financière de chacun. Il est facile de repousser le paiement des cadeaux en réglant avec sa carte de crédit… mais il faudra bien payer un jour ou l’autre. La personne destinataire du cadeau voudrait-elle réellement qu’on s’endette pour l’offrir? Mieux vaut retirer le budget prévu en espèces, et payer chaque cadeau avec cet argent.

NOËL BLANC, NOËL VERT

D’ailleurs, pourquoi payer pour un cadeau? Celui-ci pourrait aussi bien être une création personnelle, peut-être davantage appréciée qu’un cadeau vendu en milliers d’exemplaires anonymes. Il existe une foule de cadeaux à faire soi-même, rappelle l’ACEF de l’Est de Montréal.

En se passant de cadeaux en plastique fabriqués à l’autre bout du monde, c’est aussi un geste environnemental qu’on offre à l’autre, et à la planète. Cela ramène à la première question sur ce qui est important pour chacun d’entre nous pour Noël. Pourquoi pas s’offrir un budget équilibré et des émissions de carbone réduites?