L’Autorité des marchés financiers (AMF) reproche à Ali Salomon Zakzuk Gaviria, Monica Nino Tellez et Steve Miller d’avoir inventé de faux assurés pour empocher des commissions.

« La bonne nouvelle dans cette affaire, c’est qu’aucun individu n’a perdu d’argent », précise le porte-parole de l’AMF, Sylvain Théberge, à Conseiller, sans toutefois vouloir révéler le montant total de la faute.

Il souligne néanmoins que les sommes sont substantielles étant donné la hauteur de l’amende demandée par l’Autorité.

PLUS DE 347 000 DOLLARS

L’Autorité des marchés financiers intente donc la poursuite pénale dans le district judiciaire de Québec à l’égard d’Ali Salomon Zakzuk Gaviria, Monica Nino Tellez et Steve Miller, à qui elle reproche d’avoir enfreint la Loi sur la distribution de produits et services financiers (LDPSF).

L’enquête de l’Autorité démontre que ces personnes auraient fourni ou aidé à fournir à la Compagnie d’assurance Combined d’Amérique des informations fausses ou trompeuses à l’occasion d’activités régies par la LDPSF, soit la vente de produits d’assurance. L’Autorité entend demander des amendes minimales totalisant plus de 347 000 $.

Ali Salomon Zakzuk Gaviria, Monica Nino Tellez et Steve Miller sont requis de remettre leurs plaidoyers de culpabilité ou de non-culpabilité d’ici le 6 octobre prochain. À défaut de remettre d’ici cette date leurs plaidoyers ou la totalité du montant des amendes et frais réclamés, ils seront réputés avoir transmis des plaidoyers de non-culpabilité. Les poursuites seront alors instruites et les jugements rendus sans autre avis.

À ne pas confondre avec Steve Miller (Permis AMF 123944), planificateur financier chez Desjardins, à la Caisse des Grands Boulevards de Laval.

La rédaction vous recommande :