Photo : 123RF

Deux anciens conseillers de Groupe Investors poursuivent leur ex-employeur pour dix millions de dollars.

Ermos Erotocritou, de Whitby, en Ontario, et Jamie Vermeeren, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, prétendent que Groupe Invetors les a licenciés à tort après qu’ils se sont inquiétés quant à des modifications de leur rémunération, révèle Investment Executive.

Groupe Investors a engagé les deux conseillers en 2000. Ils sont devenus tous deux directeurs régionaux pour la firme.

Les deux plaignants avancent que Groupe Investors a opéré des changements à un programme destiné aux directeurs régionaux (Regional Director Assured Value Program) en septembre 2014, puis modifié unilatéralement leur structure de rémunération par deux fois : d’abord en mai 2017, puis en mai 2018. La firme n’aurait donné aucun préavis adéquat avant d’effectuer ces modifications, affirme la poursuite.

Les deux derniers changements auraient conduit à une baisse de 20 à 30 % des revenus des deux conseillers.

TRAVAILLEURS AUTONOMES OU PAS?

Même si les directeurs régionaux de Groupe Investors sont considérés comme entrepreneurs indépendants, un préavis raisonnable aurait dû être fourni, précise la poursuite.

Et s’ils sont qualifiés, à tort, d’entrepreneurs indépendants, la clause de résiliation de leur contrat de travail ne devrait pas pouvoir s’appliquer, soutiennent les deux conseillers.

« Nous sommes en désaccord avec la position avancée par les plaignants et nous nous défendrons vigoureusement. En conséquence, il serait inapproprié pour nous de faire d’autres commentaires pour le moment » , a indiqué Groupe Investors à Investment Executive.