Jeune homme les poches de jeans vides.
Photo : eranicle / 123RF

Dans un contexte de troubles économiques croissants, Fitch Ratings a revu à la hausse ses prévisions de défauts de paiement sur les prêts américains en 2023.

L’agence de notation a relevé de 25 points de base sa prévision de défaut pour les prêts à effet de levier institutionnels américains dans une fourchette de 1,5 % à 2 % pour 2023.

« Cette augmentation reflète les préoccupations liées à la récession et une hausse du total des « prêts préoccupants pour le marché » depuis la fin du premier trimestre », explique l’agence.

« Notre taux projeté pour 2023 équivaut au troisième volume annuel le plus élevé de défauts de paiement sur les prêts, même s’il reste bien inférieur aux totaux de 2009 et 2020 », rapporte Eric Rosenthal, directeur principal chez Fitch Ratings, dans un communiqué.

« Les matériaux de construction, les loisirs/le divertissement, le commerce de détail et les soins de santé/la pharmacie pourraient terminer la période avec des taux de défaut supérieurs à nos prévisions de 1,5%-2% », ajoute-t-il.

L’agence de notation estime également que le taux de défaut pour 2024 pourrait atteindre 2% ou plus, si le contexte économique difficile frappe les crédits.

Le taux de défaut prévu par Fitch Ratings pour 2022 reste inchangé à 1,5 %. Depuis le début de l’année, le taux de défaut n’est que de 0,6 %.