Photo : yarruta / 123RF

L’humeur des investisseurs s’est améliorée à la fin de 2020. Ils affichent un optimisme à la hausse comparativement au début de la pandémie. C’est ce que révèle le récent sondage sur la confiance des investisseurs de Gestion mondiale d’actifs Scotia.

L’indice de confiance des investisseurs a bondi, passant de 100 en mai 2020 à 117 en novembre 2020. Il est encore plus élevé chez ceux qui ont rencontré un conseiller durant cette période atteignant 130.

« La COVID-19 s’est révélée éprouvante à de nombreux égards pour les Canadiens. Il est facile de se laisser influencer par les événements négatifs. Les résultats du sondage témoignent du rôle essentiel que jouent les conseillers financiers en rassurant leurs clients, même durant une pandémie, ainsi qu’en leur offrant la tranquillité d’esprit dont ils ont besoin pour conserver leurs placements et atteindre ainsi leurs objectifs financiers à long terme », a commenté Neal Kerr, chef du réseau canadien de Gestion mondiale d’actifs Scotia.

GARDER LE CAP

Un fort pourcentage des personnes sondées (82 %) a affirmé qu’elles faisaient davantage confiance à leurs placements à la suite de leur rencontre avec leur conseiller. Cela les aide à garder le cap sur leurs objectifs financiers, peu importe ce qui se passe sur les marchés.

À titre comparatif, seulement 56 % des investisseurs qui n’ont pas eu de contact avec leur conseiller au cours des six derniers mois se sentaient en confiance.

« Les conseillers financiers travaillent sans relâche pour aider leurs clients à composer avec les marchés et à ne pas dévier de leurs objectifs à long terme », a soutenu Neal Kerr.

Le sondage a également révélé un haut taux de satisfaction (+ 80 %) des conseils obtenus et des communications avec leur conseiller. Parmi les répondants, 90 % se disent très ou assez confiants dans leur capacité à financer leur retraite.

Le sondage de Gestion mondiale d’actifs Scotia a été mené en ligne par Environics Research du 10 au 19 novembre 2020 auprès de 1 024 Canadiens âgés de 25 ans et plus qui détiennent des actifs d’au moins 25 000 $ (pour un ménage).