Photo : (de g. à d.) : Andrea Kilibarda (crédit : Hao Yin – Photo Voltaic), Danielle Shkiler (Groupe CNW/Banque Nationale du Canada) et Alexandria Harmon (crédit : Joe Chrvala)

La Banque Nationale a dévoilé les noms des trois lauréates de la 11e édition de son Programme de stages pour les femmes dans le secteur des marchés financiers.

Les trois « élues » sont Andrea Kilibarda, Danielle Shkiler et Alexandria Harmon, qui ont reçu chacune un prix de 5 000 dollars ainsi qu’une offre les invitant à entamer leur carrière dans le secteur des marchés financiers au sein de l’institution financière.

Dans un communiqué publié lundi, l’institution financière estime que la force de son programme « tient au fait qu’il offre aux lauréates une véritable opportunité professionnelle au sein de l’entreprise, ainsi qu’une démarche de mentorat ». À ce sujet, elle ajoute que, « depuis de nombreuses années », elle a mis en place « diverses mesures afin d’augmenter la représentation des femmes » dans ses branches.

UNE INITIATIVE UNIQUE AU CANADA

Les trois jeunes femmes sont toutes inscrites à des programmes de premier ou de deuxième cycle dans une université canadienne :

  • Andrea Kilibarda s’apprête à passer un baccalauréat en commerce à l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia. Elle se joindra au secteur Financement bancaire et corporatif à Montréal dans le cadre d’un stage d’été, également l’an prochain.
  • Danielle Shkiler est étudiante en maîtrise en économie financière à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto. Elle participera au programme de rotation des marchés financiers en 2021.
  • Alexandria Harmon poursuit un baccalauréat en commerce à l’Université Saint Mary’s. Elle intégrera le secteur Financement bancaire et corporatif à Toronto dans le cadre d’un stage d’été en 2021.

« À la Banque Nationale, promouvoir l’avancement professionnel des femmes est au cœur de nos priorités. Cette initiative, unique dans l’industrie bancaire au Canada, nous permet d’appuyer la relève féminine dans un secteur où les femmes sont souvent moins nombreuses », applaudit Laurent Ferreira, premier vice-président à la direction et cochef des Marchés financiers au sein de l’établissement bancaire.

Premier vice-président à la direction et cochef des Marchés financiers, Denis Girouard se dit lui aussi satisfait : « Notre programme mise sur le soutien personnalisé, la complicité et l’apprentissage afin de permettre aux participantes de s’épanouir et de nourrir leur intérêt pour la finance. Nous sommes fiers d’attirer des candidates talentueuses année après année et de faire une différence dans leur parcours professionnel. »