Pour le plus grand plaisir de ses quelque 667 000 épargnants, le Fonds de solidarité FTQ a enregistré un profit de 314 millions de dollars (M$) en six mois.

Le fonds d’investissement en capital de développement a indiqué dans un communiqué que la valeur de son action s’élevait désormais à 41,61 $, en hausse de 0,88 $ par rapport à juillet et de 2,29 $ comparativement au mois de janvier 2018.

Cette augmentation représente un rendement à l’actionnaire de 2,2 % pour la période de six mois qui s’est terminée le 30 novembre 2018, et de 5,8 % sur une période d’un an.

« Encore une fois, ces résultats ont été possibles grâce à la performance des investissements du Fonds dans les entreprises d’ici, ainsi qu’au travail soutenu de nos équipes présentes dans toutes les régions du Québec », a déclaré Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ dans un communiqué.

Au cours de cette période de six mois, le Fonds a effectivement investi 464 M$ en capital de développement auprès d’entreprises à impact économique québécois. Le Fonds a ainsi procédé à un investissement de 55,8 M$ dans le Groupe Océan pour contribuer à l’expansion canadienne et à la croissance internationale de cette entreprise québécoise et a un autre investissement de 50 M$ dans Stingray, ce qui a permis à cette entreprise basée à Montréal de faire l’acquisition de la société NCC, l’un des plus importants radiodiffuseurs canadiens.

Les Fonds régionaux de solidarité FTQ ont pour leur part investi 61,1 M$ au cours de leur premier semestre. Cet investissement est notamment destiné à plus d’une trentaine de nouvelles entreprises partenaires.

« L’économie se transforme, nos entreprises doivent poursuivre, voire augmenter leurs investissements afin de s’adapter aux nouvelles réalités. Les entrepreneurs québécois doivent avoir accès aux ressources nécessaires pour mieux affronter les nouveaux défis qui se présenteront. Comme nous l’avons fait depuis 35 ans, le Fonds sera au rendez-vous afin de soutenir les emplois de qualité au Québec », a conclu Gaétan Morin.