jirsak / 123RF

Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, Michael Sabia, a annoncé qu’il quittera ses fonctions au plus tard au début février 2020, avant la fin de son mandat, prévue pour 2021, explique Avantages dans un récent article.

Après 11 ans de service, Michael Sabia a décidé de relever un nouveau défi : diriger la Munk School of Global Affairs and Public Policy, de l’Université de Toronto.

« Cette nomination me permettra de poursuivre ma passion pour des questions particulièrement importantes à mes yeux dans la situation mondiale actuelle, explique-t-il. Dans mes nouvelles fonctions, je pourrai tirer parti de ma présence dans deux métropoles mondiales, Montréal et Toronto », a-t-il déclaré.

M. Sabia avait été nommé en mars 2009, quelque temps après le début de la crise financière de 2008, pendant laquelle la Caisse avait enregistré des pertes de près de 40 milliards de dollars. Depuis qu’il dirige la Caisse, celle-ci a enregistré un rendement de 9,9% sur 10 ans, et a pu tripler la taille de ses actifs.

Le conseil d’administration de la Caisse se retrouve avec la lourde tâche de remplacer M. Sabia. Robert Tessier, président du conseil, a expliqué que le processus était déjà lancé, et que l’objectif est de « conclure ce processus par une nomination, approuvée par le gouvernement, au début de l’année 2020, afin d’assurer une transition ordonnée ».

M. Tessier rappelle d’ailleurs qu’il faut « beaucoup de courage » pour accepter un tel mandat, remerciant ainsi M. Sabia pour « sa vision et son engagement » envers la Caisse.

« Étape par étape, Michael et son équipe ont su reconstruire l’organisation et l’amener plus loin avec des idées neuves, des façons de faire différentes, tout en créant de nouvelles occasions de carrière à l’échelle internationale pour les professionnels de la finance au Québec. Aujourd’hui, la Caisse est un investisseur de premier plan dont la réputation est bien établie dans tous les marchés du monde et qui contribue avec impact à la vitalité de notre économie. »

Le premier ministre du Québec, par voie de communiqué, a tenu à souligner la contribution de Michael Sabia.

« Je salue le parcours exceptionnel de Michael Sabia à la tête de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Il a fait de la Caisse un acteur encore plus incontournable de notre économie, et ce, au bénéfice de tous les Québécois », a-t-il déclaré.

Le ministre des Finances, Éric Girard, a noté, pour sa part, que « M. Sabia a amélioré les processus de gestion de la Caisse, ce qui a permis de générer des performances supérieures à ses indices de référence tout en créant des portefeuilles plus résilients. Son professionnalisme a bénéficié à l’ensemble de l’économie québécoise ».