Photo : Ion Chiosea / 123RF

La majorité des Québécois affirment vouloir gérer eux-mêmes leurs placements en ligne, pourtant seuls 12 % sont présentement des investisseurs autonomes et à peine 7 % affirment se sentir tout à fait à l’aise de le faire, révèle un récent sondage de la TD.

« La plupart des gens ont des objectifs financiers et souhaiteraient investir, mais très peu semblent avoir entièrement confiance en leur capacité à le faire », explique Frédéric Guay, directeur de comptes, Placement directs TD.

Les Québécois révèlent effectivement se sentir très anxieux lorsqu’il s’agit de faire des placements. Ils avouent se sentir dépassés et intimidés par cette idée. Le sondage montre également qu’ils font preuve d’une grande méconnaissance quant aux façons d’investir ou de négocier en ligne et souvent, ils ne savent pas où trouver les ressources éducatives qui leur permettraient de combler leur manque de connaissances.

Afin de gagner en confiance, la première étape serait d’établir des objectifs, estime Frédéric Guay. « Bien des investisseurs n’ont pas cette vision claire et, par conséquent, se sentent incertains face à leur avenir financier », affirme-t-il.

Établir des objectifs permet de faire un lien entre le succès financier et les aspirations personnelles ou le style de vie de l’investisseur et cela permet également d’ajuster l’approche de placement à un but concret.

Les Québécois veulent se lancer en investissement pour de multiples raisons. Évidemment, la retraite est la raison principale pour 59 % d’entre eux. Elle est suivie par les vacances (32 %), l’achat d’une nouvelle propriété (31 %) et l’achat d’une nouvelle voiture (22 %). La rénovation de sa propriété (20 %) et l’épargne pour des études (17 %) sont également considérés comme des objectifs financiers importants.

DES OUTILS POUR INVESTIR

« Notre recherche a révélé que près de 40 % des gens qui ne se sentent pas en confiance n’ont jamais cherché de ressources pour se renseigner sur les finances personnelles ou les placements », souligne Frédéric Guay.

Les institutions offrent pourtant de multiples ressources : vidéos, programmes interactifs ou encore des articles de professionnels pour aider leurs clients à en savoir davantage vis-à-vis de leur épargne et leurs placements.

Placements directs TD a créé AppuiObjectifsMC, un outil de planification financière en ligne gratuit. Cet outil permet d’établir des objectifs puis de faire le suivi de ses progrès dans la réalisation de ceux-ci. Ce programme s’intègre à la plateforme de négociation et de placement de la banque CourtierWeb.

« Grâce à sa conception novatrice, AppuiObjectifs Placements directs est extrêmement accessible et facile à utiliser, et peut aider les investisseurs de tous les niveaux à gagner en confiance dans la gestion de leurs finances et la planification de leur avenir, affirme Frédéric Guay. De plus, c’est un outil qui leur permet de faire évoluer leur plan au fil du temps, à mesure que leur situation financière et leurs besoins changent. »

Mais avant de se lancer dans l’univers des placements, Frédéric Guay pense que les investisseurs potentiels devraient commencer par s’informer sur les marchés et l’investissement en général. Les banques offrent de multiples ressources en ligne pour mieux appréhender les finances.

DES CONSEILS POUR GAGNER EN CONFIANCE

Afin que les investisseurs potentiels abordent leurs finances avec plus de confiance, la TD offre une série de six conseils que vous pourrez partager à vos clients.

  • Établir des objectifs : ceux-ci permettent d’ancrer l’abstrait des placements dans la vie concrète. À mesure que les finances ou les besoins évoluent, les objectifs peuvent également changer.
  • Faire un échéancier : celui-ci devrait-être déterminé au même moment que les objectifs. Il permet de savoir où utiliser l’argent investi et de déterminer les types de placements nécessaires à la réalisation des objectifs.
  • Ne pas hésiter pour une question de montant : il ne faut pas avoir une grosse somme d’argent pour commencer à investir, n’importe quel montant fera l’affaire.
  • Commencer tôt : on n’est jamais trop jeune pour commencer.
  • Ne pas arrêter : ce n’est pas parce que les objectifs ont été atteints qu’il faut arrêter d’investir. Il y a toujours d’autres objectifs.
  • Se renseigner: de nombreuses ressources éducatives en ligne sont disponibles pour en apprendre davantage sur les placements, l’épargne et toute autre question financière

Un conseiller est également une aide précieuse pour gagner en confiance et aider à établir un plan financier à court et long terme.

Ce sondage a été mené en ligne auprès de 1500 Canadiens par la firme Léger du 20 au 27 mars 2019.