Plus de 340chefs d’accusation, des amendes totalisant près de quatremillions de dollars et une peine d’emprisonnement de cinqans moins un jour, voilà ce qui pend au bout du nez de l’entreprise O de mer propulsion et cinq des ses dirigeants.

O de mer propulsion commercialise des produits à base d’eau de mer pour «favoriser le bien-être des êtres humains». Or, il semble que les résultats ne soient pas au rendez-vous, car Santé Canada recommande de ne pas utiliser deux de ces produits.

À l’encontre de la société elle-même, l’AMF porte 119chefs d’accusation et réclame des amendes totalisant 1,8million de dollars, soit le triple de la peine minimale fixée par la loi. En effet, O de mer propulsion sollicitait les investisseurs sans avoir établi un prospectus visé par l’AMF.

Les dirigeants qui devront répondre de leurs actes sont Jacques Savoie, Gérard Nolet, Jean-Louis Poirier, Luc Bissonnette et Jean-François Laroche. Savoie fait face à 114chefs d’accusation et à des amendes de 1,5million de dollars. L’AMF lui reproche, entre autres, d’avoir agi à titre de courtier sans être inscrit et aidé O de mer propulsion à procéder au placement d’une forme d’investissement sans prospectus visé.