Photo : nito500 / 123rf

Le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière (CSF) a radié temporairement pour deux mois un conseiller qui avait fabriqué de faux documents.

En mai 2016, le conseiller Olivier Hince (certificat numéro 208612) avait confectionné une fausse lettre d’insatisfaction qu’il avait utilisé pour mettre fin à l’emploi de sa réceptionniste téléphoniste. Cette lettre semblait provenir d’un dirigeant de l’Industrielle Alliance.

Le conseiller comptait ainsi éviter de payer 325 $ qu’il devait à son employée… et qu’il ne pouvait pas lui verser en raison de difficultés financières.

EMPLOI PERDU

Industrielle Alliance a suspendu le conseiller durant deux semaines quand la firme a eu connaissance de ce faux document. Et le représentant a dû signer un engagement volontaire de bonne conduite.

Près d’un an plus tard, en mars 2017, le même conseiller a utilisé une signature photocopiée d’un client pour confectionner un accusé de réception d’un contrat d’assurance. Après avoir appris ce fait, Industrielle Alliance a informé l’Autorité des marchés financiers (AMF) qu’elle avait mis fin à l’emploi du conseiller.

À la suite de cette information, le représentant ne détient plus de certificat.