On ne dirige pas une entreprise pour se faire des amis, mais cela n’implique pas qu’il faille terroriser ses employés pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Car il y a une différence entre un patron rigoureux et un patron toxique. Saurez-vous reconnaître le profil de vos clients entrepreneurs?

« C’est une distinction qu’il est critique d’établir », postule la dernière livraison de HR Magazine, publié par la Société américaine des gestionnaires de ressources humaines. Les patrons toxiques sont très mauvais pour une organisation, tandis que les patrons rigoureux, durs, sont essentiels au succès, peut-on lire dans le compte-rendu d’une étude sur la question complétée l’an dernier par des chercheurs de l’Université Sullivan, aux États-Unis.

Voici comment départager le bon grain de l’ivraie.

PATRONS TOXIQUES :

  • Accordent tellement d’importance aux résultats qu’ils ne se soucient pas de l’impact que le travail a sur leurs employés et leurs familles;
  • Se préoccupent de leur avancement et de leur salaire;
  • S’approprient le crédit du travail des autres;
  • Pensent que leurs idées sont toujours les meilleures;
  • Ne prennent pas la peine de bien connaître leurs employés;
  • Ne se soucient pas du moral des troupes;
  • Prennent des décisions à courte vue;
  • Ne sont pas équitables dans le traitement des salariés;
  • Rejettent la responsabilité des échecs sur les autres;
  • Imposent des objectifs sans fournir de ressources pour les atteindre;
  • Ne prennent pas le temps de former les employés, ou d’offrir du mentorat;
  • Incitent à un climat de peur et de méfiance.

À l’opposé, les patrons réputés durs et rigoureux se préoccupent du bien-être de leurs employés, et prennent des décisions pour le bien commun, tant celui de l’entreprise que des salariés. Ils s’intéressent aux employés, écoutent les idées des autres et soutiennent les employés soucieux de s’améliorer.

Travailler pour un patron dur peut tout de même être difficile. Ses attentes sont élevées et il peut induire beaucoup de stress et de pression pour que ses subalternes obtiennent des résultats.

PATRONS RIGOUREUX :

  • S’inquiètent du bien-être de leurs employés;
  • Font preuve de maturité émotionnelle;
  • S’intéressent à leurs employés;
  • Ne prennent pas le mors aux dents pour un oui ou pour un non;
  • Ne laissent pas les conflits s’envenimer;
  • Reconnaissent l’apport de chacun;
  • Reconnaissent leur responsabilité lorsqu’ils ont fait une erreur;
  • Tiennent compte du bien-être à long terme des employés et de l’entreprise dans la prise de décision.

Il est difficile de se juger objectivement. Il faut alors demander aux autres, collègues et amis qui n’ont pas peur d’être honnêtes, dans quel camp vous vous rangez. Si vous détectez quelques tendances toxiques, il n’est jamais trop tard pour redresser la barre.