Un pot masson rempli de pièces de monnaie. Dans ces pièces est plantée une petite plante.
Photo : Romolo Tavani / 123RF

Face à l’intérêt grandissant des investisseurs pour intégrer les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs portefeuilles, Franklin Templeton Canada adoptera une approche de placement durable pour l’épargne-retraite, ce qui en fera le premier gestionnaire d’actifs canadien indépendant à offrir cette approche pour ses portefeuilles multiactifs à date cible.

Gérés par l’équipe Franklin Templeton Investment Solutions au Canada, ces portefeuilles de retraite sont offerts par l’entremise des plateformes d’épargne collective de compagnies d’assurance et d’institutions financières.

INTÉRÊT ACCRU DES INVESTISSEURS

Un récent sondage mené pour Franklin Templeton a démontré que 68 % des Canadiens qui investissent dans un régime de retraite à cotisations déterminées estiment important d’avoir des options intégrées aux facteurs ESG lorsqu’ils prennent des décisions de placement.

« Les facteurs ESG font partie intégrante des capacités de placement de nos gestionnaires de placements spécialisés à l’interne depuis des décennies. Il est donc naturel d’intégrer les facteurs ESG à nos portefeuilles de retraite multiactifs à date cible », a déclaré Duane Green, président et chef de la direction de Franklin Templeton Canada.

« Pour les portefeuilles durables LifeSmart, notre équipe tiendra compte des critères ESG à chaque étape du processus de placement, des mesures de diligence raisonnable mises en œuvre par les gestionnaires à la construction et à la surveillance du portefeuille », a-t-il ajouté.

À compter du 28 mars 2022, le qualificatif « durable » sera ajouté au nom de chaque portefeuille. La gamme actuelle de portefeuilles offre des dates cibles de retraite par tranches de cinq ans, soit de 2025 à 2055, qui sera élargie pour inclure un portefeuille 2060 le 28 mars 2022.

Parallèlement à ces changements, l’ajustement progressif et dynamique des portefeuilles LifeSmart Franklin sera amélioré afin de mieux s’harmoniser avec les cycles de vie prévus en matière d’épargne-retraite pour les investisseurs canadiens. Pour ceux qui commencent à épargner en vue de la retraite, la proportion d’actions sera plus élevée dans les portefeuilles afin d’offrir davantage d’occasions de croissance du capital aux investisseurs. À l’approche de l’âge de 71 ans, la répartition des portefeuilles sera plus prudente.