Les marchés boursiers poursuivent inexorablement leur poussée, rendant les actions onéreuses. Afin de voir s’il existait encore de bonnes occasions de placement à prix raisonnable, le chroniqueur Rob Carrick, du quotidien torontois The Globe and Mail, a demandé leur avis à des gestionnaires qui préconisent l’approche « valeur ».

Pourquoi valeur, et non pas croissance ? Parce que, historiquement, l’approche valeur connaît plus de succès à la fin d’un cycle économique et au début d’un nouveau, comme c’est le cas actuellement. Au contraire, l’approche croissance fonctionne mieux lorsque l’économie tourne à plein régime, comme en 2007 et en 2008, jusqu’à l’éclatement de la crise financière.

L’approche valeur emploie différentes méthodes pour trouver des actions à bas prix. Un outil fréquemment utilisé est le ratio cours/bénéfice (C/B), qui exprime la cherté relative d’un titre. Les investisseurs valeur recherchent de faibles C/B (15 ou moins), alors que les investisseurs croissance favorisent des ratios plus élevés.

Ce qui embête les tenants de l’approche valeur ces temps-ci, c’est la rapidité et la force avec lesquelles les Bourses ont rebondi depuis mars 2009, alors que l’économie commence à se remettre de l’électrochoc qu’elle a subi. « À l’évidence, le marché n’est plus aussi attrayant. Mais je ne crois pas que les prix soient rendus excessifs », a indiqué Jeffrey Stacey, du cabinet Stacey Muirhead Capital Management. Son portefeuille contient des titres comme Nike, Indigo Books & Music et Fairfaix Financial.

De son côté, Francis Chou manifeste plus d’inquiétude. Le gestionnaire du fonds Chou Associates a souligné dans son rapport annuel que le niveau de risque boursier avait augmenté au cours de la dernière année et qu’il éprouvait de la difficulté à dénicher des actions à bon prix. Il a prévenu les porteur de parts qu’ils ne devaient pas s’attendre, cette année, aux mêmes rendements que ceux de 2009, lorsque son fonds a affiché un gain de 45,7 %.

21 titres valeur
Avec l’aide de la firme de recherche Validea, Rob Carrick a dressé la liste des actions canadiennes et américaines que les légendaires investisseurs Warren Buffett et Benjamin Graham aimeraient détenir. Ces deux Américains, rappelons-le, sont les figures de proue de l’approche valeur.

Voici les résultats :

Actions canadiennes que Warren Buffet et Benjamin Graham aimeraient détenir
Symbole boursierRendement, 1 an
Precision Drilling TrustPD.UN96,3%
Harry Winston DiamondHW213,0%
DomtarUFS355,4%
Sierra WirelessSW76,9%
Northgate MineralsNGX95,6%
CamecoCCO25,5%
EnCanaECA11,5%
Vêtements de sports GildanGIL152,2%
Actions américaines que Benjamin Graham aimerait détenir
Northwest PipeNWPX-23,2%
TidewaterTDW24,7%
National-Oilwell VarcoNOV36,3%
DaktronicsDAKT0,1%
Ensco PLCESV71,1%
Spartan MotorsSPAR11,8%
Noble Corp.NE66,0%
Actions américaines que Warren Buffett aimerait détenir
Apollo GroupAPOL0,1%
World AcceptanceWRLD107,0%
The TJX CompaniesTJX67,9%
Ross StoresROST48,2%
Coach Inc.COH129,3%
Varian Medical SystemsVAR74,9%