Le degré de risque que comporte le fonds Desjardins Immobilier mondial a été revu à la hausse. Il passera de « moyen » à « moyen à élevé ».

Malgré cette modification, l’objectif fondamental et la stratégie de placement demeurent inchangés. Au 31 décembre 2012, 44 % des actifs de ce fonds étaient d’origine américaine. Le Japon, Hong Kong et l’Australie représentaient les autres régions de prédilection du gestionnaire.

Desjardins a procédé à cette révision après avoir tenu compte des facteurs quantitatifs et qualitatifs suivants : la stratégie de placement du fonds, les secteurs et les régions où le fonds investit, la volatilité des rendements et le niveau de risque de fonds comparables.

Le changement se reflétera dans le prospectus simplifié des Fonds Desjardins déposé auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières.