Réserve fédérale américaine
Photo : Mesut Dogan / 123RF

La dette émise par le Trésor américain trouve de moins en moins d’acquéreurs, en raison de la politique de resserrement du crédit de la Réserve fédérale américaine (Fed), ce qui pourrait laisser présager une crise sans précédent.

Les bons du Trésor américain sont considérés depuis longtemps comme une sorte d’assurance face aux calamités en tous genres que pourraient rencontrer les marchés financiers.

Or, quelque chose de nouveau se produit cette année… quelque chose qui ne devrait rassurer personne, souligne Advisorpedia.

C’est que les bons du Trésor américain ne trouvent plus autant d’acquéreurs que dans le passé. Les grands investisseurs, les caisses de retraite japonaises, les gouvernements étrangers et les banques commerciales américaines se retirent tous en même temps, pointe le site spécialisé.

Depuis plus de 40 ans, les obligations gouvernementales servent de couverture contre le risque aux investisseurs institutionnels. Or, en cette année de guerre en Ukraine, de flambée des taux d’intérêt et d’inflation, les obligations ont subi leur pire chute depuis un siècle.

Depuis la crise financière de 2008, le gouvernement américain avait largement recours au crédit pour faire tourner son économie. La pandémie n’a fait qu’accroître cette tendance : l’encours de la dette du trésor américain a augmenté de 7 000 milliards de dollars depuis 2019.

Or, avec des taux d’intérêt orientés à la hausse, ce financement devient bien plus coûteux. Et donc, les traditionnels acheteurs de la dette américaine sont moins gourmands. En effet, ils étaient habitués à pouvoir revendre les bons du Trésor à la Fed… mais la banque centrale elle-même rechigne à acquérir ces titres de dette, en raison de sa politique de resserrement du crédit. Tout ceci contribue à limiter la liquidité des bons du Trésor, ainsi que leur attrait.

Aujourd’hui, le principal danger est que la Fed réagisse trop tard à cette situation. Sa politique de resserrement du crédit devrait être revue avant que des événements sérieux se produisent sur les marchés, estime Advisorpedia. Si de tels événements devaient survenir, créant un blocage du marché des bons du Trésor américain, l’inflation pourrait devenir un problème mineur pour l’économie mondiale et le système financier. Ce serait le début d’une nouvelle crise majeure du crédit.