ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LE CDPSF ET IGENY

Le Conseil des professionnels en services financiers (CDPSF) et iGeny ont conclu une entente prévoyant une union entre la bibliothèque virtuelle iGeny Form, le Système-Expert iGeny Pro et la formation globale en conformité Unité 10 dispensée par le Conseil. iGeny s’est notamment engagé à défrayer les coûts de la formation Unité 10 pour les professionnels optant pour ses applications, en échange d’un engagement minimal de deux ans. Plus d’informations ici.

LES AUTORITÉS CANADIENNES EN VALEURS MOBILIÈRES LANCENT UNE CONSULTATION

Les ACVM demandent l’avis des professionnels sur le projet de réduction du cycle de règlement standard à deux jours après une opération. Il est actuellement de trois jours. Ce changement entrera en vigueur le 5 septembre 2017, et sera également adopté le même jour par les marchés américains. Les modifications proposées et le document de consultation sont disponibles sur le site web des membres des ACVM.

NOMINATION À FIERA CAPITAL

Julie Lalonde a été nommée vice-présidente exécutive, Marché des conseillers aux investisseurs et Partenariats stratégiques d’investissement de la division canadienne de Fiera Capital. Elle entrera en fonction le 1er septembre 2016. Elle sera responsable de l’ensemble des activités de la firme en ce qui a trait au marché des conseillers aux investisseurs au Canada, en plus de diriger l’équipe PSI, responsable des relations avec les plus importants partenaires stratégiques de l’entreprise. Tous les détails ici.

NOUVEAUX MANDATS POUR QUADRUS

Les services d’investissements Quadrus lancent une nouvelle gamme de fonds communs de placement à faible volatilité pour aider à protéger les portefeuilles de parts. Ces nouveaux mandats comprennent le Fonds d’actions mondiales à faible volatilité, la Catégorie actions canadiennes à faible volatilité et le Fonds d’actions américaines à faible volatilité. Trois autres mandats ont été ajoutés, soit le Fonds Folio de revenu fixe diversifié et deux fonds ayant obtenu une note de cinq étoiles : le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy et le Fonds mondial équilibré Mackenzie Ivy. Pour en savoir davantage sur la gamme Quadrus, visitez le site web de Placements Mackenzie.

EXCÉDENTS DE 427 M$ CHEZ DESJARDINS

Au terme du 2e trimestre terminé le 30 juin 2016, le Mouvement enregistre une hausse de 85 M$ de ses revenus d’exploitation. Ceux-ci atteignent désormais 3 513 M$. Les excédents avant ristournes aux membres ont chuté de 202 M$ et plafonnent à 427 M$. Il faut dire que le niveau de 2015 a été en partie alimenté par un taux historiquement bas de sinistres en 2015, favorable à l’assurance de dommages. Les dépôts sont en hausse de 4,5 % depuis la fin de 2015, et le Mouvement détient désormais un actif de 260,7 G$, en hausse de 12,6 G$ depuis le début de l’année. Tous les détails ici.

CHUTE DE REVENUS POUR DESJARDINS ASSURANCES GÉNÉRALES

Desjardins Groupe d’assurances générales (DGAG) a terminé le deuxième trimestre 2016 avec un résultat net de 48,4 M$, en nette baisse par rapport aux 184,8 M$ enregistrés pendant la même période en 2015. Cette baisse repose en partie sur les coûts des feux de forêt de Fort McMurray, estimés à 30,2 M$, et à des pertes sur sinistres plus élevées en assurance automobile en Ontario. Le rendement des capitaux propres a aussi subi une forte correction, passant de 39,3 % l’an dernier à 9,3 % cette année. Plus d’information ici.

CROISSANCE DES VENTES DE DESJARDINS SÉCURITÉ FINANCIÈRE

Les ventes d’assurance ont augmenté de 5,8 % chez Desjardins Sécurité financière au semestre s’étant terminé le 30 juin 2016 pour atteindre 260 M$. Les primes brutes d’assurance sont aussi en hausse, passant de 1 940,6 M$ pendant la même période en 2015 à 1 971,2 M$ cette année. La filiale de Desjardins enregistre un résultat net semestriel de 221,6 M$. Mais c’est surtout la hausse de son actif sous gestion qui retient l’attention. Il est passé de 45,7 G$ à 92,6 G$, une hausse de 102 %. Cela tient notamment à l’acquisition de Desjardins Société de placement et Desjardins Gestion des opérations des produits de placement. Tous les détails ici.

ACTION EN HAUSSE À CAPITAL RÉGIONAL ET COOPÉRATIF DESJARDINS

L’action de Capital régional et coopératif Desjardins atteint un sommet de 12,93 $, en hausse de 0,32 $ par rapport au 31 décembre 2015. Au cours du premier semestre 2016, elle a dégagé un rendement non annualisé de 2,5 % et un bénéfice net de 40 M$. L’actif net atteint désormais 1 642,5 M$. Plus d’informations ici.

RICHARDSON GMP S’INSTALLE DANS L’OUEST DE MONTRÉAL

Nouveau bureau à Pointe-Claire pour le gestionnaire de patrimoine indépendant. Il s’agit de sa vingtième succursale au Canada, et d’une confirmation de son expansion au Québec. Six équipes serviront les clients de l’ouest de l’île, soit celles de Nick et Joe Bakish, Mohamed El Tagi, Fadi Ephtimios et Lynn MacNeil, Marc Istanboulie ainsi que celle d’Antonio Minicucci et Kristopher Viel. Tous les détails ici.

GAELEN MORPHET NOMMÉ CHEF DES PLACEMENTS DE SENTRY

Forte de 32 ans de carrière, elle a occupé plusieurs postes de haute direction auprès de sociétés de placements d’envergure. En plus de son rôle de chef des placements, elle assumera des responsabilités à l’égard de la répartition de l’actif des portefeuilles de pension personnels Sentry et des solutions Revenu réel Sentry. Plus d’informations ici.

FERMETURE DE SÉRIES DANS CERTAINS FONDS BMO INVESTISSEMENTS

L’entreprise annonce la fermeture des séries NBA et NBF des fonds BMO Fonds d’obligation, BMO Fonds valeur internationale et BMO Fonds d’actions américaines, et de la série NBA du fonds BMO Fonds de l’allocation de l’actif. Les investisseurs peuvent conserver leurs titres de ces séries avant de les voir rachetés totalement à la date de cessation, ou encore les échanger contre des titres d’autres fonds BMO. Tous les détails ici.

CHANGEMENT DE CONSEILLER DE PORTEFEUILLE AUX FONDS SCOTIA

Gestion d’actifs 1832 devient le conseiller de portefeuille du Fonds Scotia équilibré mondial, du Fonds Scotia de dividendes américains et du Fonds Scotia de dividendes mondiaux. Les objectifs de placement de ces fonds demeurent inchangés. Plus d’informations ici.

UN DOUTE S’INSTALLE CHEZ LES INVESTISSEURS AMÉRICAINS

Les investisseurs américains restent plus nombreux à penser que leurs placements profiteraient davantage de l’élection de Donald Trump que de Hillary Clinton, mais l’écart se resserre, selon un sondage Bloomberg Politics-Morning Consult. En effet, 42 % placent leur confiance en Trump, contre 40 % pour Clinton. En juin, ils étaient 50 % à faire davantage confiance à Trump et seulement 33 % favorisaient la candidate démocrate. Plus d’informations ici.