Le premier budget libéral déposé la semaine dernière comporte plusieurs mesures visant à soutenir l’entrepreneuriat et faciliter la vie des PME.

Les propositions budgétaires du ministre des Finances Carlos Leitao se déploient selon quatre axes : l’innovation, l’exportation, le démarrage et l’entrepreneuriat.

Les PME manufacturières, celles visant les marchés d’exportation et les entreprises en démarrage sont ciblées par des mesures d’allègement réglementaire, des réductions de la facture fiscale et une augmentation des enveloppes budgétaires accessibles pour le démarrage et l’innovation.

Des réactions positives

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) se dit satisfaite du budget. Selon elle, les PME « peuvent être soulagées puisque le gouvernement semble avoir entendu leur appel », affirme Martine Hébert, vice-présidente de la FCEI. Le lobby estime que le budget comporte « des mesures intéressantes destinées aux PME ».

La diminution du taux d’imposition de 8 % à 4 % d’ici 2015 pour les PME manufacturières est bien reçue, de même que le congé de cotisation au Fonds des services de santé (FSS). Cette dernière mesure, voulant favoriser l’embauche de travailleurs spécialisés dans les PME pour des projets d’innovation, « est une bonne nouvelle, car le FSS est une taxe sur la masse salariale qui est particulièrement nuisible aux entreprises qui créent de l’emploi », soutient pour sa part Simon Gaudreault, économiste à la FCEI.

La réduction de la paperasserie gouvernementale de 20 % d’ici 2015 est une autre bonne nouvelle contenue dans le budget.

Du côté de Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), on estime que la baisse des impôts sur les revenus des PME manufacturières permet de réduire l’écart de compétitivité qui persiste entre les entreprises québécoises et celles des autres régions du continent. « Cette mesure est tout simplement excellente », selon Audrey Azoulay, directrice des affaires publiques chez MEQ.

On est moins enthousiaste par rapport à la réduction d’environ 20 % de la plupart des crédits d’impôts voués à l’aide aux entreprises.

Un guichet unique

Le gouvernement libéral annonce également la création d’Entreprises Québec, un guichet unique « qui permettra à toute entreprise de recevoir un service accessible et amélioré ». On veut ainsi créer un centre d’où sera offert « de l’accompagnement pour l’ensemble des démarches administratives de même que pour l’ensemble des programmes du gouvernement du Québec » disponibles aux entreprises.

À lire :
Budget : les réactions de l’opposition
Budget Leitao : régime minceur pour le Québec