Photo : robertsrob / 123RF

Les fonds indiciels gérés selon des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) seront sept fois plus importants sur le marché en 2028, selon BlackRock.

Dans dix ans, les fonds indiciels ESG totaliseront 400 milliards de dollars, soutient BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actif au monde, avec 6 400 milliards de dollars américains. Cela signifie que ces fonds passeront de 3 % des actifs aujourd’hui à 21 % en 2028.

Cette croissance est à mettre à l’actif de la nouvelle vague d’investisseurs et des politiques gouvernementales. « Une génération d’investisseurs, nouvelle et plus diversifiée, sont à la recherche de solutions durables à mettre au cœur de leurs portefeuilles d’investissement, mentionne BlackRock. Les politiques gouvernementales incitent les grandes institutions du monde entier à orienter les capitaux en direction d’investissements durables. »

Cette analyse survient alors que le gestionnaire d’actif vient de lancer un nouveau fonds commun de placement ESG à revenu fixe.

PERFORMANCE ET IMPACT POSITIF

L’an passé, BlackRock a recruté Brian Deese, l’ancien conseiller de Barack Obama pour la question climatique. Il a été nommé responsable de l’investissement durable du gestionnaire d’actifs.

« Nous pensons que le potentiel de croissance réside surtout dans l’investissement durable positif, à mesure que nous avons de plus en plus de données démontrant la corrélation entre la performance et l’impact positif », indique M. Deese, en entrevue avec La Tribune.