Trois femmes d'origine ethnique différente.
Photo : rawpixel / 123RF

Vous ne savez pas comment intégrer des fonds axés sur le genre dans le portefeuille de vos clients? Pas de panique, vous n’êtes pas les seuls! C’est ce qu’a avancé Lindsay Patrick, responsable de la finance durable à RBC Capital Markets lors d’une table ronde tenue le 8 mars dernier à la NEO Exchange à Toronto pour la Journée internationale de la femme.

Les conseillers pourraient hésiter à placer ces fonds dans les portefeuilles de leurs clients en fonction de leur performance ou en fonction de leur valeur, encore plus si le premier est compromis par le second, explique Lindsay Patrick.

Le marketing serait en partie en cause pour ce manque de clarté, selon Florence Narine, vice-présidente principale et responsable des produits chez Investissements AGF, rapporté par Advisor’s Edge.

MALGRÉ DE BONS RENDEMENTS

Pourtant, les rendements ajustés pour le risque de ce type de fonds sont conformes aux objectifs, affirme ainsi Jennifer So, cogestionnaire du Fonds BMO Leadership des femmes, lancé en 2016. Dans ce cas-ci, le fonds surperformerait même dans les marchés baissiers.

Au Canada, le premier FNB axé sur les femmes, le Evolve North American Gender Diversity Index ETF, lancé en 2017, affiche également des rendements solides. Raj Lala, président et chef de la direction des FNB Evolve, a déclaré que le fonds de son entreprise avait surclassé son indice de référence d’environ 2,5 % en 2018. Malgré cela, Raj Lala se dit déçu de l’attention portée à ce FNB.

Lors de la table ronde, Lindsay Patrick a tenté de rétablir les faits en affirmant que les fonds sexospécifiques affichaient des dividendes toujours plus élevés et une volatilité plus faible. Elle a également montré que ces fonds ont un rendement sur le capital supérieur et des résultats ESG plus élevés, notamment en ce qui concerne les facteurs environnementaux.

DAVANTAGE DE PERSONNES SENSIBILISÉES

« Nous devons définir la diversité en termes de gestion des talents », a déclaré Jennifer So. Elle souligne que la mise sur pied d’une main-d’œuvre diversifiée fait partie du plan de réussite des entreprises qu’elle rencontre.

Il y a trois ans, environ 25 % des entreprises du TSX étaient admissibles au Fonds BMO Leadership des femmes; maintenant, 60 % y sont admissibles, a affirmé Jennifer So. Les critères d’admissibilité incluent notamment la composition du conseil d’administration.

Raj Lala estime que ces fonds vont gagner en popularité, car les plus jeunes générations, davantage sensibilisées aux facteurs ESG, vont commencer à investir. Selon lui, les jeunes canadiens recherchent des fonds correspondant à leurs valeurs et convictions.