Photo : gajus / 123RF

La Financière Sun Life a annoncé son intention d’émettre des obligations durables, une première mondiale pour une compagnie d’assurance vie, au dire de la société.

Sun Life fait une distinction entre les obligations vertes et les obligations durables, ces dernières comprenant à la fois des actifs verts et des actifs sociaux. Les actifs sociaux mettent l’accent sur l’accès à des services, installations ou équipements essentiels « qui contribuent à la santé à long terme des collectivités tout en procurant aux investisseurs un rendement excédentaires ». L’assureur donne l’exemple d’investissements dans des hôpitaux ou des établissements de soins destinés aux enfants.

Les actifs verts sont également admissibles, notamment les investissements dans des projets liés aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, aux immeubles verts, aux transports non polluants et à la gestion durable de l’eau.

Pour être considéré comme « vert » ou « social », un actif doit remplir les critères d’admissibilité présentés dans le Cadre des obligations durables que la Sun Life a publiés en mars dernier.

« Dans le cadre de notre processus de placement, nous tenons compte de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), ainsi que d’autres risques non financiers liés à la durabilité. Depuis de nombreuses années, la Sun Life est un chef de file en matière de placements stratégiques dans des projets d’infrastructures, comme les énergies renouvelables, qui améliorent la santé et la durabilité des collectivités. Nos obligations durables sont une autre preuve de notre engagement à concrétiser notre raison d’être dans tous les aspects de nos activités, » a indiqué Randy Brown, premier directeur des placements à la Financière Sun Life.

Plus précisément, les obligations durables de la Sun Life seront des débentures à taux variable différé de 2,38 % non garanties subordonnées venant à échéance en 2029. Le capital total des débentures pourra atteindre 750 M$, et la clôture de l’offre devrait avoir lieu le 13 août 2019.

« Les marchés jouent un rôle clé dans la transition vers des pratiques durables, et nous sommes heureux d’accroître l’offre de placements durables au Canada », a souligné Melissa Kennedy, vice-présidente générale, première directrice des affaires juridiques et haute responsable de la durabilité à la Sun Life.