Employés fatigués ou surmenés

Par La rédaction | 7 novembre 2023 | Dernière mise à jour le novembre 6, 2023
2 minutes de lecture
Une femme devant sa table de travail où se trouve son ordinateur. Elle se frotte les yeux, fatiguée
Jirapong Manustrong / iStock

Un nouveau sondage d’ADP Canada révèle que 30 % des employés au pays se sentent fatigués ou surmenés.

En outre, 53 % ressentent des émotions négatives concernant leur emploi.

L’INFLUENCE DU CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Par ailleurs, 70 % des employés expriment un sentiment de stress causé par l’inflation et l’économie.

Environ le quart des répondants (23 %) envisage d’ailleurs d’explorer de meilleures occasions d’emploi en raison des conditions économiques actuelles.

En dépit de ces difficultés, 39 % estiment être bien placé au niveau professionnel.

EN QUÊTE D’ÉQUILIBRE

Dans un tel contexte, souligne le sondage, il n’est pas étonnant que l’équilibre travail-vie personnelle figure au sommet des trois plus grandes priorités pour 29 % des répondants, avec la rémunération et les avantages sociaux, puis les considérations familiales.

Parmi les générations, les millénariaux et les X sont significativement plus enclins à donner la priorité à l’équilibre travail-vie personnelle (30 %), alors que les baby-boomers priorisent leurs familles (26 %).

En comparaison avec les autres groupes d’âge, la génération Z est la moins susceptible de prioriser la compensation financière (13 %).

LE RÔLE DE L’EMPLOYEUR

D’après le sondage, les employés manifestent des sentiments mitigés à l’égard de leurs employeurs, indiquant néanmoins une amélioration des niveaux de rétroaction, de confiance et de confort avec leurs gestionnaires par rapport à l’année précédente.

De fait, 77 % des employés disent faire confiance à leur gestionnaire, et 82 % signalent une confiance réciproque.

De même, 58 % des travailleurs mentionnent que leur employeur prend leurs objectifs et rétroactions au sérieux, ce qui constitue une augmentation de cinq points de pourcentage par rapport à l’année dernière.

De leur côté, 72 % des gestionnaires estiment que leurs employés sont heureux.

Finalement, les entretiens réguliers persistent, 42 % des répondants rencontrant leurs gestionnaires ou leurs équipes de gestion à chaque semaine. Une pratique qui, selon 74 % des employés, les aide à se sentir à l’aise de faire part de leurs inquiétudes à leurs gestionnaires.

Le sondage de Maru Public Opinion réalisé pour ADP Canada a été mené auprès de 1842 adultes employés canadiens, comprenant à la fois des employés et des travailleurs indépendants, du 15 septembre au 19 septembre 2023.

Abonnez-vous à nos infolettres

Les abonnés reçoivent des articles sur l’actualité financière du Québec et du contenu exclusif.

La rédaction