Peu importe la taille de l’entreprise, grandes sont les chances qu’elle compte au moins un employé stressé par son travail.

Il ne manque pas non plus de recherches pour démontrer que cette question est de plus en plus problématique :

• Plus de la moitié (55 %) des employés à travers le monde sont accablés par le stress que causent les longues heures de boulot, des semaines plus remplies et les différences culturelles, parmi d’autres facteurs, selon un sondage mondial sur l’équilibre travail-vie personnelle, mené par Industrial Relations Counselors Inc. Les deux tiers (65 %) éprouvent une pression à gérer les demandes professionnelles et le bien-être de leur famille.

• Un autre sondage, « The Stress in America », montre que les adultes font toujours état de hauts niveaux de stress et que plusieurs ont vu celui-ci s’accroître au cours de la dernière année. Selon l’American Institute of Stress, 80 % des travailleurs se sentent stressés au travail et près de la moitié affirment avoir besoin d’aide pour apprendre à gérer leur stress. Et leurs collègues le remarquent aussi : 42 % d’entre eux disent que leurs confrères ont besoin d’aide.

Selon Shepell Fgi, le stress lié au travail pose comme défi que les employés ne connaissent pas les signes indiquant qu’ils sont stressés, et ne savent pas vers qui se tourner lorsqu’ils réalisent avoir besoin d’aide.

L’entreprise fournit donc quelques pistes à suggérer à vos clients entrepreneurs :

Rappelez aux employés comment leur PAE peut les aider : Un sondage mené en 2011 auprès des utilisateurs de programmes d’aide aux employés (PAE) a démontré qu’environ un tiers des répondants s’en servaient pour des problèmes liés à l’emploi. L’aide psychologique rend service aux employés en les aidant à gérer leurs problèmes quotidiens avant que ceux-ci deviennent hors de contrôle. Un conseiller au PAE peut fournir une assistance relativement aux pressions vécues au boulot, liées à un horaire surchargé qui empêche de se réaliser ou de remplir ses obligations familiales, ou provenant de problèmes personnels qui influent sur la productivité.

Bien connaître les signes de stress : Les employés devraient parler à un conseiller avant d’être au bout du rouleau ou de toucher le fond. Ces professionnels peuvent jouer un rôle important dans le maintien d’une bonne santé mentale et la prévention de problèmes. Les employés devraient leur parler s’ils vivent :

– des problèmes de sommeil ou d’épuisement;

– de la colère;

– une perte d’appétit;

– des maux de tête sévères;

– une dépression ou de l’anxiété;

– un sentiment d’impuissance;

– une isolation sociale;

– de l’absentéisme ou

– s’ils ont recours à la nourriture, l’alcool ou une drogue pour s’en sortir.

Les séances n’ont pas à se dérouler en personne : La gêne est un facteur qui peut empêcher les employés de contacter un conseiller de leur PAE. Si celui-ci comprend des séances au téléphone ou en ligne, informez-en les employés.

La confidentialité est assurée : Il est aussi bon de rappeler aux employés que toute information est confidentielle. Personne dans l’entreprise ne sera au courant qu’ils ont contacté le PAE pour obtenir de l’aide, aucune trace ne fera partie de leur dossier personnel et aucune information ne sera émise par quiconque sans consentement écrit (à moins que le conseiller estime que l’employé pose un danger pour lui-même ou pour les autres).