Photo : 123RF

Entre un emploi assorti d’un bon régime d’avantages sociaux et un autre qui paie mieux, mais sans offrir d’avantages sociaux, une majorité de Canadiens (68 %) choisit la première option, selon un sondage mené par Ipsos pour RBC Assurances.

Après plus de 18 mois de pandémie, les employés estiment qu’avoir une protection en matière de soins de santé et de bien-être est une priorité. Or, le sondage a aussi démontré que près de la moitié des jeunes travailleurs disent que les avantages sociaux offerts par leur employeur n’ont pas su répondre de manière adéquate à leurs besoins au cours de l’année écoulée.

En 2021, près de la moitié (49 %) des nouvelles demandes de prestations d’invalidité de longue durée présentées à RBC Assurances par de jeunes employés (18 à 35 ans) sont liées à des problèmes de santé mentale, une tendance à la hausse depuis 2019.

« Les jeunes travailleurs, en particulier, réévaluent leurs besoins personnels et prennent davantage de mesures proactives pour gérer leurs problèmes de santé mentale, affirme Julie Gaudry, chef, Assurance collective, RBC Assurances. Pour les fournisseurs d’assurance et les employeurs, tenir compte de l’évolution des besoins d’une main-d’œuvre plus jeune sera crucial. »

Cela dit, une majorité d’employés (68 %) ont une opinion positive de leur employeur, ce qui représente une hausse de 8 points de pourcentage depuis 2019.

Pour aider les entreprises à mieux soutenir leurs employés, RBC Assurances offre dorénavant aux administrateurs de régime un compte crédit-bien-être qui permet aux employés de personnaliser et prioriser leurs dépenses de santé que ce soit pour acheter des produits ou services, prendre des cours pour le loisir ou s’abonner à un gym.