Un nouveau programme permettra aux entreprises technos québécoises de bénéficier de subventions salariales lors de la création d’un poste spécialisé dans la commercialisation internationale.

Le programme GoTech de l’Association québécoise des technologies (AQT) a pour objectif, d’une part, de soutenir les PME technos québécoises qui souhaitent percer ou consolider de nouveaux marchés à l’international et, d’autre part, de favoriser l’accès des nouveaux diplômés de programmes de commercialisation au marché du travail dans le secteur des technologies.

Sur un horizon de trois ans, jusqu’à 55 entreprises bénéficieront d’une subvention de 20 000 $ de la part d’Export Québec, qui couvrira une partie du salaire des diplômés pour leur première année d’embauche. Le mandat de ces derniers sera de participer aux activités de mise en marché internationale de solutions technos québécoises.

GoTech offrira aussi aux finissants sélectionnés un accompagnement ainsi que des activités de perfectionnement afin de démystifier les rouages de la commercialisation des technologies. Les aspects abordés incluront les conventions de licences, les réseaux de distribution, l’utilisation de webinaires et de démonstrations, la participation à des foires internationales, la propriété intellectuelle, les brevets, etc.

« Un des bénéfices majeurs du programme est, pour nos PME, de réduire le risque lié à l’embauche d’un nouvel employé puisqu’il comprend un parcours facilitant l’intégration des nouveaux diplômés au sein de notre industrie », souligne dans un communiqué Nicole Martel, présidente-directrice générale de l’AQT.

Selon l’organisme, une telle initiative permettra de créer un bassin de ressources qualifiées en commercialisation, de façon à pallier la pénurie de main-d’œuvre qui sévit en ce moment dans l’industrie technologique.

La rédaction vous recommande :