scusi / 123RF

La pénurie de main-d’œuvre s’accentue au pays, principalement en raison des 109 600 postes à pourvoir au Québec, au deuxième trimestre, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Tout un défi pour vos clients entrepreneurs.

La province arrive en tête de liste avec un taux de postes vacants de 3,9 %, tout près de la barre qu’avait franchie l’Alberta à l’apogée de son boom pétrolier et gazier entre 2006 et 2008. La Colombie-Britannique suit toutefois de près avec 3,4 % de postes vacants et l’Ontario avec 3 %. « Les pénuries de main-d’œuvre dans ces provinces sont un des plus grands obstacles à une économie forte et en croissance », estime Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI.

À la grandeur du pays, 397 400 postes sont demeurés inoccupés pendant au moins quatre mois, soit un taux d’inoccupation de 3,1 %, le taux le plus élevé enregistré par la FCEI depuis qu’elle a commencé à compiler les données sur les postes vacants en 2004.

DIFFICILE POUR LES PETITES ENTREPRISES

Les petites entreprises canadiennes de 1 à 19 employés sont les plus touchées avec un taux de postes vacants de 4,3 %. Chez celles de 500 employés et plus, ce taux est de 2,4 %.

La pénurie de main-d’œuvre touche aussi certains secteurs d’activité plus que d’autres. Celui des services personnels arrive en tête au pays avec un taux de 4,8 %. Il est suivi par la construction (3,8 %) et le transport (3,4 %).

La difficulté à trouver des travailleurs a un effet à la hausse sur les salaires, a également constaté la FCEI. « Les entreprises ayant au moins un poste à pourvoir prévoient une hausse moyenne globale des salaires de 0,8 % supérieure à celle offerte ailleurs », indique-t-on.

PÉNURIE AUSSI AUX ÉTATS-UNIS

Chez nos voisins du Sud, la situation n’est guère plus rose. Le recrutement demeure le principal problème auquel sont confrontées les petites entreprises, selon la National Federation of Independent Business.

Dans son plus récent rapport, l’organisation constate que 37 % des propriétaires d’entreprises rapportaient des postes vacants pour le mois de juillet. Pour cette période, le nombre de petites entreprises qui prévoient créer des emplois reste à des niveaux record, alors que leurs propriétaires ont embauché le plus grand nombre de travailleurs en 12 ans. Les secteurs où les postes à combler sont les plus nombreux sont la construction, la fabrication et le commerce de gros.