Une femme faisant des boîtes dans un magasin de vêtements.
svetikd / iStock

Les petites et moyennes entreprises (PME) du Québec peinent toujours à maintenir le cap, a souligné samedi la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) dans le cadre du Samedi PME, une journée qui vise à encourager l’achat local pendant la période de magasinage des Fêtes.

Selon François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI, 2 PME québécoises sur 5 auraient diminué leurs marges bénéficiaires, et le tiers aurait réduit leurs investissements et leurs prévisions de croissance _ une preuve selon lui que « ce n’est pas parce qu’elles sont ouvertes qu’elles vont nécessairement bien ».

En partenariat avec American Express, la FCEI invite la population à consommer davantage dans des commerces d’ici, le 26 novembre, lors d’un événement qui s’ajoute aux autres journées d’aubaines de fin d’année, comme le Vendredi fou et le Cyberlundi.

« Cette initiative est tout aussi essentielle qu’elle l’était pendant la pandémie, souligne M. Vincent. […] La période des Fêtes, c’est l’une des périodes les plus importantes de l’année, notamment pour le secteur de détail ».

L’achat local est d’autant plus crucial aujourd’hui, puisque les PME ressentent de plus en plus les pressions inflationnistes et le manque de personnel causé par la pénurie de main-d’?uvre. Ces « vents de face » les amènent parfois à devoir fermer certaines journées, précise le vice-président, ce qui met leur pérennité en péril.

« L’inflation est difficile pour tout le monde : on voit déjà dans les sondages que les dépenses de consommation vont diminuer de façon drastique. Le consommateur peut donc avoir le réflexe de se tourner vers les grandes surfaces et les géants en ligne, et c’est ce qu’on veut éviter », explique M. Vincent.

Malgré tout, il affirme d’ailleurs avoir constaté une « vague » d’achats locaux et une « participation enthousiaste » de la population québécoise et canadienne pour soutenir les PME au cours des deux dernières années.

REDONNER À SA COMMUNAUTÉ

La contribution économique des PME est aussi « majeure et concrète », soutient François Vincent, car celles-ci emploient la moitié de la main-d’?uvre du secteur privé au pays, selon Statistique Canada.

« Au Canada, les PME emploient 10 millions de personnes, et au Québec, c’est plus de 2 millions. En plus de ça, ces commerçants consomment souvent des produits d’entreprises qui sont elles aussi locales », ajoute-t-il.

Selon un sondage de la FCEI mené en 2022 auprès de plus de 2000 membres, c’est 69 % des petits commerçants qui achètent des produits et services d’autres entreprises locales. Le fait d’encourager le commerce de proximité permet aussi aux Canadiens de faire « fructifier leur communauté », renchérit M. Vincent, puisque 2 petits commerçants sur 3 donnent du temps et de l’argent à des organismes de bienfaisance locaux, selon le même sondage.

« Les PME ne peuvent pas faire d’économie d’échelle comme le font les grandes entreprises, et c’est pourquoi chaque dollar investi compte. […] On veut vraiment inviter la population à y penser et à les encourager », conclut-il.

La FCEI est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, ainsi qu’en leur fournissant des ressources personnalisées.