Femme à la maison qui effectue une vidéoconférence.
Photo : filadendron / iStock

Si vous comptez rendre obligatoire le retour au bureau à temps plein, vous pourriez assister à un exode de vos employés !

Voilà ce qui ressort d’un récent sondage de Robert Half, un cabinet de solutions de gestion des talents. Selon ce dernier, 53 % des professionnels interrogés chercheraient un nouvel emploi offrant des options de télétravail si leur entreprise exigeait un retour au bureau cinq jours par semaine. C’est 20 points de plus qu’il y a un an.

Les membres de la génération Y (68 %) et les parents qui travaillent (59 %) sont les plus susceptibles de remettre leur démission face à cette exigence.

« Il est clair que les professionnels veulent continuer à avoir la souplesse de choisir leur lieu de travail et leur façon de travailler. Toutefois, certaines entreprises ne semblent pas être en harmonie avec les priorités de leurs employés lorsqu’elles planifient l’avenir », constate David King, premier président de district au Canada chez Robert Half.

En effet, dans un autre sondage mené auprès de plus de 800 gestionnaires principaux, plus de la moitié des répondants (55 %) ont déclaré vouloir que leurs équipes travaillent sur place à temps plein à mesure que les restrictions liées à la COVID-19 s’atténuent, un résultat similaire à celui de l’an dernier.

Ils sont 44 % à appuyer les horaires hybrides à long terme et la capacité des employés à choisir leur lieu de travail. Les gestionnaires de grandes entreprises (1000 employés) sont les plus ouverts (54 %) à la souplesse.

« Dans le marché de talents restreint d’aujourd’hui, l’élimination des options de travail à distance ne fera que rendre l’embauche et le maintien en poste plus difficiles, ajoute David King. Les employeurs doivent aller au-delà de l’idée selon laquelle la collaboration et l’innovation ne se produisent que dans les bureaux et reconnaître que les gens font preuve d’un plus grand engagement et d’une plus grande motivation lorsqu’ils ont leur mot à dire quant à leur lieu de travail. »

POUR AMORCER LE VIRAGE

Pour les entreprises qui ne savent pas par où commencer pour implanter le travail hybride, Robert Half leur propose de se poser ces cinq questions pour orienter votre processus.

  • Quelle est votre définition du modèle hybride ? Les employés devront-ils se présenter au bureau certains jours chaque semaine ou seulement à des fins précises, comme les formations ou les activités de renforcement de l’esprit d’équipe ?
  • Comment améliorer votre expérience d’accueil et d’intégration ? Les entreprises qui recrutent à distance doivent réfléchir à la façon d’accueillir les nouveaux employés de façon à les faire sentir comme un membre à part entière de leur équipe.
  • Avez-vous la bonne technologie pour appuyer une communication et une collaboration efficaces ? Aujourd’hui, il existe plein de nouveaux outils à mettre en œuvre pour créer une expérience harmonieuse pour le personnel sur place et à distance.
  • Quels processus opérationnels seront touchés ? Cela permet d’anticiper les problèmes, d’ajuster les flux de travail et de s’assurer que chacun a accès aux ressources dont il a besoin.
  • Comment allez-vous renforcer l’engagement et maintenir le moral des troupes ? Il faut donner à tous les employés des chances égales de s’épanouir, de se perfectionner, de réseauter et d’établir des relations authentiques avec leurs collègues.